Un nouveau plan gouvernemental contre le racisme et l'antisémitisme

Edouard Philippe a dévoilé hier de nouvelles mesures dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, notamment en ligne.

Le Premier Ministre propose un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, pour 2018-2020. Les actes haineux se multiplient, mais également les attaques en ligne, avec la diffusion de contenus à caractère raciste et antisémite parfois difficiles à endiguer. Le gouvernement souhaite donc d'une part sécuriser les réseaux sociaux, d'autre part, mieux protéger les victimes.

Aussi, il s'agit de combattre ces fléaux sur internet via diverses mesures. Responsabiliser les hébergeurs de contenus semble une priorité, en s'assurant de la suppression de comptes illicites, en augmentant la surveillance et le signalement. La France devrait, de plus, s'engager pour un projet législatif européen sur la question.

Eduquer, sensibiliser, protéger

Dans le cadre de l'éducation, le Premier Ministre entend renforcer la formation des personnels enseignants pour la prévention et la gestion des propos racistes et antisémites. Des référents devraient assister les établissements dans les situations de conflits. Un portail d’information et d’aide aux victimes de haine ou de discrimination raciste et antisémite sera créé, et de nouveaux outils juridiques seront mis à disposition des victimes. 

Pour Alain Chouraqui, sociologue venant de publier «Pour résister à l'engrenage des extrémismes et de l'antisémitisme » aux éditions du Cherche-Midi, il est important que chacun prenne conscience de la gravité du phénomène et s'engage au quotidien pour éviter la banalisation des comportements : 

00:00

00:00

"La société civile, son équilibre et la démocratie sont visés"

Il met en garde contre le danger que représente l'augmentation des actes de haine à caractère raciste et antisémite :

00:00

00:00

 

Sur le même thème :