Un prêtre du diocèse de Lyon mis en cause pour agressions sexuelles sur mineurs

25 octobre 2015 Par

© 2014 Janet Goode - Un prêtre du diocèse de Lyon mis en cause pour agressions sexuelles

Le diocèse de Lyon publie vendredi 9 octobre 2015 un communiqué indiquant qu'un de ses prêtres est mis en cause pour agressions sexuelles sur mineurs.

Les faits sont antérieurs à 1991 indique le diocèse de Lyon, qui précise que le prêtre mis en cause n'a plus "aucune responsabilité pastorale et tout contact avec les mineurs lui a été interdit." Dans son communiqué, le cardinal Philippe Barbarin condamne "sans réserve des actes qui ont atteint des jeunes dans leur vie intime".

Un document diocésain "Lutter contre la pédophilie"

L'archevêque de Lyon rappelle aussi que son diocèse a travaillé un document "Lutter contre la pédophilie" indiquant un certain nombre de mesures et de conseils pour les personnes qui sont en contact avec des enfants dans le cadre de leur mission. Publié en mars dernier, le texte rappelle en particulier que "C’est à l’adulte d’être au clair sur son équilibre personnel, affectif et humain"

En mai 2014 déjà le diocèse de Lyon avait été secoué par la mise en cause d'un ses prêtres. Le p. Eric Pepino était poursuivi pour "corruption et atteinte sexuelle sur mineur" -un jeune de 14 ans-, le prêtre lyonnais avait finalement bénéficié d'un non-lieu de la justice un an après. Le cardinal Barbarin avait lui ordonné la suspension immédiate du p. Pepino dès qu'il avait appris sa mise en examen.

 

Communiqué du diocèse de Lyon
Des plaintes contre un prêtre diocésain
L’archevêque de Lyon a appris avec gravité que plusieurs plaintes ont été déposées contre un prêtre de son diocèse.
Les faits antérieurs à 1991 impliquent un prêtre diocésain accusé d’agression sexuelle sur plusieurs personnes, alors mineures.
Comme en d’autres circonstances, le cardinal Philippe Barbarin exprime sa condamnation sans réserve des actes qui ont atteint des jeunes dans leur vie intime.
C’est donc à eux et à leurs familles que vont tout d’abord la pensée et le soutien du diocèse de Lyon.
Aujourd’hui ce prêtre n’a plus aucune responsabilité pastorale et tout contact avec les mineurs lui a été interdit.
Comme l’a dit le pape François : « Les familles doivent savoir que l’Église ne ménage pas ses efforts pour protéger leurs enfants et elles ont le droit de s’adresser à elle en pleine confiance, parce que c’est une maison sûre. » (5 février 2015).
Le diocèse de Lyon a choisi de proposer il y a quelques mois des repères simples et des conseils à tous ceux qui, dans le cadre de leur mission, sont en contact avec les plus jeunes.
Mgr Philippe Barbarin assure chacune des personnes concernées de sa prière et de son soutien, et se tient à leur disposition. Il invite les catholiques à prier à cette intention et à confier également ce prêtre au Seigneur.