Une Journée du refus de la misère pour "ne plus avoir peur des pauvres"

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 17 octobre à 8h10

Durée émission : 15 min

Une Journée du refus de la misère pour "ne plus avoir peur des pauvres"

© 2016- ATD Quart Monde- Bruno Dabout

Pour Bruno Dabout, délégué général adjoint d'ATD Quart Monde International, la lutte contre la pauvreté passe par "la transformation et la mobilisation des citoyens".

Le 17 octobre 2017 marque la Journée du refus de la misère, instituée en 1987 par le Père Joseph Wresinski. 30 ans plus tard, ATD Quart Monde poursuit sa lutte contre la pauvreté. La ministre des Solidarités et de la Santé se rendra au rassemblement prévu ce soir au Trocadéro. Une rencontre médiatisée qui permet "aux plus pauvres de prendre la parole et que des citoyens les écoutent", selon Bruno Dabout, délégué général adjoint de la branche internationale du mouvement.

S’appuyer sur l'expérience des pauvres

Alors qu'Emmanuel Macron prévoit ce mardi une concertation pour lancer son chantier de lutte contre la pauvreté, Bruno Dabout reprend les mots du fondateur d'ATD Quart-Monde: "On attend de tous les présidents de la République une action globale, cohérente et prospective. Aujourd'hui, on voudrait franchir un cap: que les propositions [pour éradiquer la pauvreté NDLR] soient construites avec les militants, qui ont l’expérience de la pauvreté.
 

"Il faut que ces propositions soient construites avec des personnes qui ont l'expérience de la pauvreté"

Pour le directeur général adjoint d'ATD Quart Monde, les lois de prévention actuellement en vigueur ne suffisent pas. Il faut encore un accompagnement des personnes que seule l'expérience de la précarité conçoit. Il prend l'exemple de la CMU (Couverture Maladie Universelle): "C'est une belle loi, mais si on a personne à côté de soi qui se soucie de sa santé, aller se soigner n’est pas évident."
 

La mobilisation citoyenne comme moyen d'action numéro UN

Bruno Dabout souligne le rôle fondamental de chacun dans ce refus de la misère. Une véritable "transformation" tant du côté des personnes en situation de précarité, que les autres: "Pour les pauvres, ne plus avoir honte et espérer pouvoir en sortir. Pour les citoyens, il s'agit de ne plus avoir peur des pauvres. Il faut transformer ce sentiment de peur et de culpabilité en un engagement. Ensemble on change les choses.
 

La pauvreté touche les enfants

Si le gouvernement centre ses réflexions  sur la précarité de la jeunesse, ce n'est pas un hasard. Le délégué général d’ATD Quart Monde rappelle que la pauvreté n’est pas réservée aux adultes et touche "un enfant sur cinq".

 

Invités

  • Bruno Dabout , Délégué général d'ATD Quart Monde international

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.