Cultiver ses talents, réussir sa vie

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 3 janvier 2017 à 17h03

Durée émission : 55 min

Cultiver ses talents, réussir sa vie

© Pixabay

Bonne résolution: pour 2017, Christophe Henning propose : cultiver ses talents. Parce qu'on en a tous, parce qu'on y gagne l'estime de soi. Et le sentiment de réussir sa vie.

"On a le sentiment de vivre une dépréciation générale, collective et individuelle", exprime François-Xavier Maigre. A l'heure des bonnes résolutions, on propose: cultiver ses talents et l'estime de soi. Parce que c'est le meilleur moyen de réussir sa vie. Et de réussir un projet de société.
 

Croire en soi, enjeu individuel et collectif

Il y a le regard que l'on porte sur soi et sur sa propre vie, qui tient beaucoup à celui que, enfant, on a reçu des adultes. Et le regard que l'on porte sur les autres ; les deux vont de pair. L'estime de soi, est "une question qui traverse toute l'existence humaine", rappelle le rédacteur en chef de Panorama. Le magazine publie ce mois-ci un dossier "L'estime de soi - Révélons nos talents". Il a été inspiré par le travail que Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle, a accomplit en quelques années. Il a fait de sa ville un modèle de développement durable. Mais sa fierté a été de rendre l'estime à la population d'une ville marquée par le chômage. Bel exemple de valorisation des talents, ceux qui sont les nôtres et ceux qui sont les leurs.
 

80% des Français disent avoir une vie réussie.

 

"C'est quoi réussir sa vie?"

Le magazine Pèlerin a posé la question aux Français, dans un sondage exclusif réalisé par l'Ifop. 80% des Français disent avoir une vie réussie. (Les résultats complets de l'étude sont publiés dans le numéro qui sort ce jeudi en kiosque.) Par rapport aux résultats du même sondage réalisé en 2007, "Avoir une famille heureuse" reste largement en tête des critères d'une vie réussi, chez 75% des Français.
 

Réussir sa vie, rester vivant

Avoir une famille heureuse, quand elle a été dévastée par la maladie... Le témoignage de Laurence Lapillonne est saisissant. Elle publie "Le bonheur? Promesse tenue, mon fils" (éd. Artège). "Puisse ce témoignage donner un peu d'espoir à tous les parents qui souffrent atrocement de la perte de leur enfant", écrit-elle. Cette mère de famille vivait "un petit bonheur tranquille" avant le cancer qui a emporté son fils Tristan à l'âge de 18 ans.

"C'est très dur de retrouver le bonheur de vivre, ça prend des années." Et si sa réussite à elle était d'être restée en vie, d'avoir gardé l'envie de vivre et surtout de construire son bonheur?  Sortir aussi peu à peu de la culpabilité de n'avoir "pas joué jusqu'au bout son rôle de mère". Le bonheur et la réussite n'ont pas nécessairement à voir avec la tranquillité. L'étude de Pèlerin montre que pour une majorité de Français, "Avoir du temps libre pour profiter de la vie" passe avant "Avoir une belle carrière professionnelle".

Invités

  • Laurence Lapillonne , mère de famille, membre de l'association Jonathan Pierres Vivantes

  • Marie-Valentine Chaudon , journaliste à l'hebdomadaire Pèlerin

  • François-Xavier Maigre , journaliste, rédacteur en chef du mensuel Panorama

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 17h03, le mercredi à 23h et le samedi à 19h

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Église, développement personnel... Chaque semaine, Christophe Henning anime une table ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.