Écologie - Y a-t-il trop d'humains sur terre?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

jeudi 28 septembre 2017 à 9h03

Durée émission : 55 min

Écologie - Y a-t-il trop d'humains sur terre?

© Photo by jens johnsson on Unsplash - Écologie et fécondité: sommes-nous trop nombreux sur terre?

Nous sommes 7,55 milliards d'humains sur terre. Dont certains vivent au-dessus de leurs moyens et épuisent nos ressources. Sommes-nous trop nombreux ou trop consommateurs?

En 2050, on sera 9,8 milliards d'humains, soit 30% de plus qu'aujourd'hui où la population mondiale s'élève à 7,55 milliards. Des chiffres publiés par l'ONU le 21 juin 2017 et qui font réfléchir. Notre planète a-t-elle les moyens de nourrir tous ces humains? Ou plutôt les humains ne vivent-ils pas au-dessus de leurs moyens, comme le défend le pape François. Dans son numéro de juillet dernier, la revue Projet explore la question de la fécondité avec un dossier spécial: "Fécondité: un enjeu pour la planète?".
 

"Si on voulait que toute l'humanité vive comme les Français, il faudrait au maximum 2 milliards d'êtres humains"

 

Et si la démographie n’était pas le problème?

7,6 milliards d'humains qui consomment et aspirent à consommer toujours plus: est-ce bien raisonnable? Quand on sait qu'en huit mois on a puisé ce que notre terre peut nous offrir en une année, c'est le fameux "jour du dépassement" conceptualisé par le think tank Global Footprint Network, qui cette année est tombé le 2 août 2017. Un jour pour prendre conscience que "l'humanité dépasse les limites de ce qui lui est donné", comme le dit Jean Merckaert. L'idée de "limite" est très présente dans les propos du pape, qui entend responsabiliser les fidèles et les interpeller sur leur mode de vie. "Si on voulait que toute l'humanité vive comme les Français, il faudrait au maximum 2 milliards d'être humains", explique Jean Merckaert.

 


ÉCOUTER ► Lire la Genèse à l'heure de la crise écologique, avec Fabien Revol


 

fécondité, L'Église directement interpellée

Dans la Bible, Dieu dit à l'homme et à la femme: "Soyez féconds et multipliez-vous" (Gn 1, 28). Comment comprendre cette injonction? Si l'encyclique du pape François Laudato Si' constitue un apport essentiel à la réflexion des chrétiens sur l'écologie, le texte "évacue un peu vite la question de la démographie", pour Jean Merckaert.

"Tout est lié", dit le pape François. Et le Père Bruno Saintôt rappelle la nécessaire approche globale qu'il faut avoir si on veut bien comprendre la position de l'Église sur le sujet. "Il faut ne faut pas mettre l'éthique sexuelle et familiale d'un côté et l'éthique sociale de l'autre." Le constat que fait l'Église n'est pas tant celle du nombre que celle de la façon dont les biens sont distribués. "Les questions de fécondité sont liées à des questions de justice sociale, donc de partage des ressources finies de la planète."

 



 

Écologie ou capitalisme?

Un accroissement de population plus rapide que celui des ressources: la préoccupation n’est pas nouvelle. Un certain Thomas Malthus (1766-1834) la formulait déjà au XIXè siècle. Mais le malthusianisme "vise les populations les plus pauvres, dont il faudrait réduire la taille par des politiques de fécondité musclées", explique Hugo Lassalle. Selon le rapport de l'ONU, si la population va augmenter de 30% d'ici 2050 c'est surtout du fait de l'Inde et de certains pays d'Afrique.

Or, ce qu'il faut interroger selon l'économiste, c'est aussi et surtout nos "modes de production". Et, disons-le tout net, le capitalisme: "On est dans un système qui cherche davantage à susciter des besoins plutôt qu'à y répondre." Citons pour exemple l'obsolescence programmée des produits.

 

SEPTEMBRE, LE MOIS DE LA CRÉATION SUR RCF - Du 1er septembre au 4 octobre 2017, RCF  vous propose une programmation spéciale. C'est en 2007, lors de la 3ème assemblée œcuménique chrétienne réunie à Sibiu en Roumanie, qu'a été lancée l'idée d'un "Temps de la Création". La Journée de prière pour la création a, elle, été créée en 1989 par le patriarche œcuménique de Constantinople, Démétrios Ier. L'association Oeko-logia la célèbre depuis 2009. Quant à l'Église catholique, elle l'a officiellement instituée en 2015.
> En savoir plus

 

Émission réalisée en duplex avec RCF Clermont-Ferrand

 

Invités

  • Jean Merckaert, rédacteur en chef de la revue Projet

  • Père Bruno Saintôt , prêtre jésuite, responsable du département Éthique biomédicale du Centre Sèvres (Paris)

  • Hugo Lassalle, enseignant en sciences sociales à l'université d'Auvergne, Clermont-Ferrand

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.