Le 19ème Printemps des poètes célèbre la poésie africaine

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le temps de le dire

jeudi 2 mars à 9h03

Durée émission : 55 min

Le 19ème Printemps des poètes célèbre la poésie africaine

© Affiche du 19è Printemps des poètes

Samedi prochain s'ouvre le Printemps de poètes. Depuis presque 20 ans, l'opération fait descendre la poésie dans la rue. Cette année, c'est la poésie africaine qui est à l'honneur.

C'est le 4 mars prochain que commence la 19è édition du Printemps des poètes. Quoi de mieux en effet que l'arrivée du printemps pour célébrer l'art de la poésie. "Une belle aventure collective, raconte Bruno Doucey. Pour l'éditeur et  poete, l'initiative "a permis à la poésie de renouer avec sa sève populaire: la poésie cesse d'être enfermée dans un laboratoire d'expérimentation ou les rayons d'une bibliothèque pour rejoindre l'énergie de la rue".
 

 

 

La poésie africaine, un art méconnu

Cette année, ce sont deux semaines pour faire entendre la poésie africaine. 124 auteurs de toutes les Afriques. "Nous sommes allés chercher des textes dans tout le territoire africain et au-delà et pas seulement de langue française", explique Bruno Doucey. La poésie africaine, un art méconnu qui invite à écouter le cœur des hommes et des femmes de ce continent.

Évoquer la poésie africaine c’est convoquer la figure paternelle bienveillante de l’immense Léopold Sédar Senghor (1906-2001). Mais qui connaît les autres? Ils sont nombreux pourtant ceux et celles, fils et filles d’Afrique qui résident en poésie.

Leurs mots sont là, disponibles, généreux, mûrit à l’écoute des griots, forgés au pied du babobab, héritiers de la tradition orale et de siècles de paroles et d’histoires. Des mots polis, ciselés, aussi, sur les bancs de l’école des blanc. Des mots porteurs de tant de guerre et de tant de mépris, de tant de richesse et de tant de faim. Des mots qui disent la somptueuse beauté des paysages, l’amour des siens la perte de ceux qui sont chers. Des mots qui disent la  négritude aussi, les humiliations des siècle d’exploitation. Des mots pour aimer pour souffrir pour mourir et toujours renaître.

 

Invités

  • Bruno Doucey , poète, éditeur, fondateur des éditions Bruno Doucey

  • Nimrod , poète, romancier essayiste

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03 et 00h00

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.