La cathédrale de Chambéry, un trésor architectural méconnu

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

lundi 15 juillet à 6h30

Durée émission : 12 min

La cathédrale de Chambéry, un trésor architectural méconnu

© Wikimédia Commons - Vue de l'un des très nombreux trompe-l'œil peints sur les voûtes de la cathédrale Saint-François-de-Sales, ici éclairé par le soleil à travers les portes ouvertes, à Chambéry en Savoie.

A l'inverse de bien des cathédrales françaises , la cathédrale de Chambéry, en Savoie, est peu connue.Celle ci recèle pourtant un incroyable plafond en trompe-l'oeil.

Quand on entre dans cette cathédrale de Chambéry on a une surprise, en levant la tête on a l'impression que tout est sculpté de style gothique flamboyant. Et pourtant c'est un trompe-l'œil. Édifiée au cours du XVe siècle, la cathédrale de Chambéry est assez peu connue. Elle recèle pourtant un trésor incroyable, un plafond en trompe l'oeil de 6.000 m², l'un des plus vastes d'Europe. Visite guidée avec Stéphane Bousquet.
 

Un ancien Couvent franciscain

Ce qui est aujourd'hui la cathédrale de Chambéry était jusqu'en 1779 l'église d'un couvent franciscain. "Selon la tradition les franciscains se sont installés en ce lieu et sont restés jusqu'à la fin du XVIIIe siècle." Ce qui explique le style gothique assez épuré, car chez les franciscains - ordre mendiant - la sobriété doit primer dans la construction et le décor des lieux. La légende veut que saint François serait passé à Chambéry et que le cœur de la cathédrale soit édifié sur la cellule où aurait vécu le Poverello. "Une jolie légende."
 

Le plus grand tompe-L'œil d'Europe

C'est l'œuvre de Fabrizio Sevesi en 1810 puis de Casimir Vicario entre 1834 et 1835. Le plus bel et le plus vaste ensemble en trompe-lœil de toute l'Europe se trouve dans la cathédrale Saint-François-de-Sales de Chambéry.
 

Le Saint-Suaire à Chambéry ?

La fameuse relique a été achetée par la Maison de Savoie au milieu du XVe siècle. "On l'affirme mais les recherches historiques confirment que le Saint-Suaire n'a jamais été exposé d'une façon habituelle ne ce lieu." En revanche, il est important de considérer que les franciscains ont considérablement développé la dévotion au corps souffrant du Christ. "On peut faire un lien entre cette présence à Chambéry et le développement de certaines dévotions du XVe siècle finissant." Aujourd'hui se trouve à Chambéry une copie du Saint-Suaire offerte par l'évêché de Turin. "Des deux cotés des Alpes on travaille à mieux découvrir cette image qui nous réveèle l'homme Jésus crucifié."

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 6h30 et 20h45 et le samedi et dimanche à 6h30 uniquement

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!