Le mausolée du couvent de Mar Behnam après Daech

Présentée par ,

S'abonner à l'émission

Mésopotamia, foi et patrimoine des chrétiens d'Irak

samedi 28 juillet à 20h45

Durée émission : 12 min

Le mausolée du couvent de Mar Behnam après Daech

© ©Pascal Maguesyan / MESOPOTAMIA - ​Avril 2017 : sur les ruines du martyrion du monastère Mar Behnam & Sarah

En détruisant la coupole du mausolée du monastère de Mar Behnam et Mart Sarah, les soldats de Daech se sont attaqués à l'un des plus grands et des plus anciens monastères chrétiens d'Irak.

00:00

00:00

Les chrétiens irakiens ont bien cru qu’ils ne reverraient jamais le monastère de Mar Behnam et Mart Sarah. Fondé au IVe siècle, le monastère a survécu aux invasions successives, jusqu’à être partiellement détruit au début de l'année 2015 par Daech. Le monastère de Mar Behnam n’est pas seulement un haut lieu de spiritualité chrétienne, mais aussi un lieu de pèlerinage pour les musulmans. Sa rénovation, conduite par l’association française Fraternité en Irak, témoigne d’un renouveau toujours possible.
 

 "C'est le centre de gravité de ce que l'on appelle l'Assyrie chrétienne et aujourd'hui encore c'est l'un des quatre plus grands et des plus anciens monastères irakiens, et sans doute le premier d'entre eux"

 

MESOPOTAMIA, POUR SAUVER LE PATRIMOINE DES MINORITÉS D'IRAKTout l'été RCF et l'association Mesopotamia, avec la Fondation Saint-Irénée et le concours de KTO, vous invitent à la découverte d'un patrimoine de grande valeur, mais en danger, celui des minorités d'Irak : assyro-chaldéennes, syriaques ou yézidies. L'association Mesopotamia a pour mission de réaliser un inventaire partiel du patrimoine des minorités en Irak et de le présenter sur son site web Mesopotamia Heritage. Parce que défendre leur patrimoine, c'est défendre le bien commun et la citoyenneté. (Pour soutenir le projet Mesopotamia, vous pouvez faire un don en ligne, sur le site Credofunding. L'association Mesopotamia reçoit le soutient de L'Œuvre d'Orient)
> En savoir plus sur la programmation spéciale été de RCF

 

Selon la légende...

Selon la tradition, c'est là, à 35 km au sud-est de Mossoul, que le roi assyrien Sennachérib II aurait tué ses deux enfants au IVe siècle. En 372, Benham et Sarah se seraient convertis au christianisme après avoir guéri de la lèpre, provoquant la colère de leur père. Se repentant de son infanticide, Sennachérib II aurait fini par se faire baptiser.
 


©Pascal Maguesyan / MESOPOTAMIA - ​Avril 2017 : Au monastère Mar Behnam & Sarah, le martyrion détruit par Daech

 

Un haut-lieu du christianisme

Le monastère de Mar Behnam et Mart Sarah incarne dans sa pierre le récit mythologique de la conversion du royaume d'Assyrie au christianisme. "C'est le centre de gravité de ce que l'on appelle l'Assyrie chrétienne, explique Pascal Maguesyan, et aujourd'hui encore c'est l'un des quatre plus grands et des plus anciens monastères irakiens, et sans doute le premier d'entre eux."

Un lieu sacré, pour les musulmans aussi. Dans cette région agricole, on venait prier pour les récoltes et "les femmes venaient y chercher la fertilité".
 


©Pascal Maguesyan / MESOPOTAMIA - ​Avril 2017 : Vue du monastère Mar Behnam & Sarah

 

Ce que Daech a détruit

Pendant un peu plus de trois ans, Daech a complètement détruit le dôme du martyrion, ce mausolée construit au Moyen Âge. "Les ruines de la coupole explosée par Daech en mars 2015 sont tombées à l'intérieur de la citerne de forme haxagonale, et paradoxalement, ça a protégé l'intérieur." Mais en démolissant la coupole, les djihadistes ont toutefois détruit "l'autel de marbre ciselé qui se trouvait sur l'une des faces de cette citerne". On suppose qu'ils ont également prélevé les reliques qui s'y trouvaient.

 


©Pascal Maguesyan / MESOPOTAMIA - ​Avril 2017 : Vue du monastère Mar Behnam & Sarah

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 20h45

Tout l'été RCF, avec l'association Mesopotamia, la Fondation Saint-Irénée, et avec le concours de KTO, vous invite à la découverte d'un patrimoine de grande valeur, mais en danger. Vous écouterez aussi des témoignages de femmes, d'hommes et d'enfants courageux, portés par la foi et par la joie en dépit des turbulences qui les affectent.

Les présentateurs

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!

Pascal Maguesyan

Chargé de mission de l’association Mesopotamia, Pascal Maguesyan a lancé ce projet d’inventaire patrimonial et testimonial des minorités en Irak. Ancien journaliste, co-auteur de films documentaires, photographe et conférencier, il est également l’auteur de plusieurs livres, dont "Chrétiens d’Orient : ombres et lumières" (éd. Thaddée, 2013), "Anaphora, sentier de vie" (éd. Anafora (Egypte), 2014) ou "Sur le chemin de Guiragos" (éd. UIOTC, 2017).