La tyrannie du paraître ou l'épidémie du narcissisme

Présentée par

S'abonner à l'émission

Sur le rebord du monde

lundi 17 juillet 2017 à 12h30

Durée émission : 25 min

La tyrannie du paraître ou l'épidémie du narcissisme

Être beau, mince et jeune: un fantasme propagé via les réseaux sociaux. A tel point qu'aujourd'hui le narcissisme est une épidémie selon Jean-François Amadieu, invité de Béatrice Soltner.

Un décolleté plongeant, des hauts talons et une taille 36: le graal pour réussir sa vie? Evidemment que non, direz-vous! Et pourtant, "plus de 40% des femmes en France se disent prêtes à recourir à la chirurgie esthétique." Comme si l'image de soi devenait plus importante que le réel - dont on s'affranchit facilement aussi bien avec les logiciels de retouche d'image ou des injections de toxine botulique.

Bref, l'image a pris une place considérable dans notre société hyper connectée. La question du paraître ne cesse de prendre de l’ampleur, et ce pour notre malheur. De la lecture de "La Société du paraître" (éd. Odile Jacob), de Jean-François Amadieu, on sort sonné. Selon les enquêtes, "les premiers motifs de moquerie dont souffrent les Français sont la taille et le poids", avance le sociologue.
 

Les réseaux sociaux ont accéléré le narcissisme.

 

du narcissisme...

Petite chronologie du narcissisme: en 2004, lancement de Facebook ; en 2008, le réseau social devient un phénomène de société ; en 2010, on peut cliquer sur "Je like" ou "Je love". Parallèment se sont multipliés les sites et réseaux sociaux de publication d'images de soi. Les premières victimes sont les adolescents. "Le narcissisme avait beaucoup progressé chez les jeunes, indépendemment de Facebook et des réseaux sociaux, sauf que ce narcissisme a continué à se développer, il y a une accélération du narcissisme avec les réseaux sociaux."

Le narcissisme, une "épidémie" contemporaine. Et un cercle vicieux: le sociologue observe que plus vous êtes connectés, pour vous êtes actifs sur les réseaux sociaux, plus vous n'aimez pas votre corps. Des études ont d'ailleurs prouvé les effets psychologiques néfastes de telles pratiques. Les Français passent en moyenne deux heures par jours sur les réseaux sociaux. La population concernée est majoritairement adolescente mais la préoccupation de l'apparence et du corps peut toucher les enfants... dès 5 ans.
 

"Il y a une forme d'eugénisme en train de se développer."

 

... à l'eugénisme

Les "bébés vikings" ou le fantasme de l'enfant parfait. Le concept est britannique car c'est au Royaume-Uni que l'on a commencé à observer une tendance chez des femmes célibataires souhaitant procréer: se procurer du sperme de qualité auprès d'une banque danoise. Jean-François Amadieu n'est pas le seul à alerter sur les conséquences de la PMA (procréation médicalement assistée). Mais pourquoi ne réagit-on pas plus? En France, la PMA est interdite sauf pour raisons médicales.

"Il y a une forme d'eugénisme en train de se développer." Aux Etats-Unis où la PMA est autorisée, "on s'aperçoit que parmi les critères de sélection du beau bébé il y a beaucoup de critères physiques", explique le sociologue. Choisir sur catalogue ce que sera l'apparence physique de son enfant. Si la tentation du bébé parfait s'insinue: qu'en sera-t-il de la capacité des uns et des autres à accepter la différence?

 

Invités

  • Jean-François Amadieu , sociologue, spécialiste des relations au travail, est professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 13h30 et 02h30

Le monde vit des transformations majeures qui touchent tous les secteurs de la vie de l’homme: travail, éducation, écologie, religions, médias, économie…Béatrice Soltner et son invité donnent des clés pour mieux penser ce monde mouvant et les défis d’humanisation à relever. Cette émission propose aussi des repères concrets pour construire du sens, là où l’homme serait tenté de ne voir que du chaos.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.