Derniers préparatifs avant les JMJ de Panama

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

vendredi 18 janvier à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© M.MIGLIORATOCPPCIRIC

La 34ème édition des Journées Mondiales de la Jeunesse approche.Elle se déroulera du 22 au 27 janvier, au Panama.

1.500 Français présents à Panama pour les JMJ

Après Cracovie, direction l'Amérique du Sud, où vont se dérouler, au Panama, les prochaines JMJ. Deux cent mille jeunes venus du monde entier sont en route où sont déjà sur place. Parmi eux, 1.500 Français. C’est désormais la deuxième plus grosse délégation européenne après la Pologne. La plupart d’entre eux sont déjà arrivés sur place. A l’image de cette dizaine de jeunes du diocèse d'Annecy. Ils sont partis mardi dernier, et Victorien Duchet a assisté aux derniers préparatifs.

Sur place, à Panama City, c’est déjà l’effervescence. Des jeunes du monde entier sont arrivés et ils découvrent une ville aux couleurs rouge et bleu, ce sont les couleurs du Panama et celles du logo des JMJ. En ville, on s’affaire pour accueillir le pape et les deux cent mille pèlerins attendus. 

Parmi les pèlerins, certains ont choisi de rallier le Panama en voilier. C'est le cas de des 17 jeunes Français Ils sont partis un peu plus tôt que les autres. Le 31 août dernier, ils ont largué les amarres de Camaret sur mer dans le Finistère. Un périple en mer de plus de 4 mois à bord de trois voiliers. Ils ont traversé hier le canal de Panama. Ils s’apprêtent à vivre intensément ces Journées Mondiales de la Jeunesse comme ils ont vécu ces 4 mois d’aventure en mer, ponctués d’escales au Portugal, aux Canaries, au Maroc, au Sénégal et en République dominicaine.
 

Des JMJ à Paris

Beaucoup de jeunes pélerins ont néanmoins dû rester dans leur pays d'origine. En France, ils étaient 35.000 à partir en Pologne en juillet 2016. Ils sont 1.500 à se rendre au Panama. La destination, le prix du billet, la période de partiels. Autant de raisons qui expliquent que de nombreux jeunes catholiques n’aient pu traverser l’Atlantique. C’est pour cela que de nombreux diocèses organisent des mini JMJ locales. A l'image des JMJ à Panam’, dans la capitale.

Un jeu de mot facile pour permettre aux jeunes parisiens de vivre ce rendez vous. Au programme, veillée de prières, catéchèses, procession, cross caritatif, concerts. Un programme avec une idée clé : être en communion avec les jeunes catholiques du monde entier mais pas seulement. Le Père Cyril Janssen, vicaire de la paroisse Notre Dame de la Gare dans le 13ème, en charge de l’organisation de l'événement, souhaite que ces JMJ parisiennes "s’ouvrent largement à tous les jeunes".
 

Des festivals en province

Ces mini JMJ se dérouleront à Paris, et en province. Comme en Bretagne par exemple. L’Association catholique des étudiants rennais organise un événement sur une idée originale de la Maison Mère des Petits Soeurs des Pauvres, située à Saint Pern en Ille-et-Vilaine. C’est là que tous les étudiants et jeunes pro du Grand Ouest ont d’ailleurs rendez vous le week end du 26 et 27 janvier.

Dans la province de Poitiers, c’est à Angoulême, capitale de la bande dessinée, que sont attendus environ 150 jeunes pour le dernier week-end de janvier. Le week-end, baptisé "Sors de ta bulle" s’adresse aux étudiants et jeunes pros du diocèse de Poitiers et fera à la fois référence aux JMJ du Panama, et au festival international de la bande dessinée.

Voilà malgré les 8.650 km qui séparent la France du Panama, les initiatives fleurissent dans les diocèses pour permettre aux jeunes Français qui n’ont pas pu partir de vivre ce temps fort de l’Eglise universelle. Les journées Mondiales de la Jeunesse, c’est-à-vivre du 22 au 27 janvier sur RCF grâce à nos équipes sur place et les radios locales.

Sur le même thème :

Les dernières émissions