​Dr Denis Mukwege : un Nobel aux côtés des femmes

Présentée par PR-7221

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

mardi 9 octobre 2018 à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

Chaque mardi Véronique Margron vous propose son éditorial.

Denis Mukwege, colosse des droits des femmes, enfin Prix Nobel de la paix, avec la jeune irakienne Nadia Murad, ancienne esclave yézidie de Daech. 

J’ai eu l’immense chance de me rendre à l’hôpital Panzi à Bukavu, à l’est de la RDC, près de la frontière rwandaise. J’y étais avec d’autres, à l’initiative de Bernard Ugeux, Père blanc, théologien, qui vit depuis de nombreuses années dans cette terre de détresse et qui travaille lui aussi, résolument, en faveur des femmes et des enfants mutilés, traumatisés, abandonnés.

Depuis 1999, Denis Mukwege, gynécologue obstétricien, a soigné, « réparé » sauvé 50. 000 femmes et enfants. Les mutilations perpétrées par les groupes armés – mais aussi par des civils désormais - sont d’une brutalité inimaginable. Le viol et l’esclavage sexuel sont au cœur d’atrocités qui visent la destruction physique et psychologique complète de femmes et d’enfants, avec toutes les conséquences que cela entraîne pour l’ensemble de la société. Ce sont des armes de destruction massive, à déflagrations multiples.

Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes, a dû inventer de nouvelles techniques pour tenter de réparer ce qui peut l’être de ces corps et de ces vies torturés. Cet homme de courage parcourt le monde pour dénoncer l’inacceptable, l’indicible de ces corps mutilés, de ces vies hantées pour longtemps par leurs bourreaux. Pour qu’enfin en RDC et partout, la guerre sur le corps des femmes s’arrête, pour que les corps ne soient plus « un champ de bataille ».

« Qui répondra en ce monde à la terrible obstination du crime si ce n'est l'obstination du témoignage ». (Albert Camus, 1953) Voilà le combat de Denis Mukwege, dans son corps à corps avec le mal et le crime, sans jamais renoncer.

Tant que des femmes et des hommes comme lui, sur tous les théâtres de désespoir de ce monde, seront debouts, alors nul de nous, de ce côté du monde, ne peut s’avouer découragé. Ce sont eux qui, du fond de l’enfer d’une barbarie terrifiante, sauvent notre humanité.
 
Denis Mukwege a dédié son Nobel à toutes les survivantes de violences sexuelles, en RDC et dans le monde entier. « Nous sommes convaincus – a-t-il déclaré - que le changement viendra par ces femmes courageuses, déterminées et dignes qui sont notre source d’inspiration au quotidien ».
 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 7h55

Tous les dimanches dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop