Marc Vannesson: "l'investissement dans l'éducation est rentable" pour les entreprises

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mercredi 13 juin à 8h10

Durée émission : 15 min

Marc Vannesson: "l'investissement dans l'éducation est rentable" pour les entreprises

Le think tank "Vers le Haut" vient de publier un manifeste sur la responsabilité éducative des entreprises.

Un texte de près de 200 pages qui se veut une réflexion accompagnée d’exemples concrets et de propositions. Il s’agit en fait presque d’un plaidoyer pour l’entreprise, venu du monde de l’éducation. Deux mondes qu’un gouffre sépare habituellement.
 

Un gouffre entre le monde de l'éducation et celui de l'entreprise

"Il y a seulement un chef d’entreprise sur cinq qui considère en France que le système éducatif est adapté au monde du travail. Et du côté des jeunes, il y a une grande majorité qui considère que l’entreprise ne lui fait pas confiance. Ce gouffre est très dommageable pour notre pays car il crée du chômage de masse chez les jeunes, cela crée de la désorientation et puis cela crée une pénurie de talents" explique Marc Vannesson, délégué général du think tank "Vers le Haut", lieu de réflexion et de proposition sur tout ce qui touche à la jeunesse, la famille et l’éducation.

Marc Vannesson se défend de toute mélanger, mais il croit fermement au pouvoir éducatif de l’entreprise. "Dans la société, tout le monde a un impact éducatif possible, et on s’est intéressé plus particulièrement à l’entreprise. On a voulu montrer qu’il y avait des choses à faire du côté de l’école, mais l’entreprise doit aussi se reposer la question de son impact dans le champ de l’éducation, et qu’en travaillant ensemble, on pouvait faire des choses très positives pour les jeunes" précise-t-il.
 

Inciter les entreprises à réfléchir sur leur impact sur l'éducation

Bien entendu, il ne faut pas s’arrêter pour cela aux simples stages en entreprises, proposés aux jeunes de troisième. "Nous invitons les entreprises à réfléchir sur leur impact sur l’éducation, comme elles ont été invitées à réfléchir sur leur impact sur l’environnement. Il y a quelques années, lorsque l’on parlait de responsabilité environnementale des entreprises, personne n’y croyait. Il nous semble que la même réflexion doive être menée sur la question de l’éducation" ajoute Marc Vannesson.

Le think tank "Vers le Haut" est intimement persuadé que les entreprises ont des intérêts très forts à investir dans l’éducation. "On a fait la démonstration dans notre rapport. Tous les travaux économiques récents montrent que le capital humain crée la richesse, et que l’investissement dans l’éducation est vraiment l’investissement le plus rentable même d’un simple point de vue économique. Ensuite, beaucoup d’entreprises sont confrontées à des pénuries de talents. Enfin, la jeunesse est un gisement d’optimisme" analyse Marc Vannesson.
 

Un trophée des entreprises à impact éducatif

Ce dernier explique que pour convaincre les entreprises, il ne faudra pas les contraindre. "Les entreprises sont déjà confrontées à trop de normes, elles s’en plaignent. On ne va pas en rajouter. On croit beaucoup en revanche à la logique de la contagion de l’enthousiasme, avec des entreprises qui le font déjà. On veut lancer un trophée des entreprises à impact éducatif" lance encore le délégué général du think tank "Vers le Haut".

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.