PMA pour toutes: pour Ludovine de la Rochère, "on entre dans la marchandisation humaine"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 3 octobre à 8h10

Durée émission : 15 min

PMA pour toutes: pour Ludovine de la Rochère, "on entre dans la marchandisation humaine"

© RCF

A 3 jours d’une manifestation organisée par des associations et des mouvements opposés à la PMA pour toutes, Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour Tous, est l’invitée de RCF.

"La République prive des enfants de père"

La Manif pour Tous appelle aujourd’hui à descendre dimanche 6 octobre prochain dans la rue, pour dire non à la PMA sans père. L’article 1er du projet de loi de bioéthique, qui ouvre la PMA à toutes les femmes, a été adopté vendredi dernier. Il ne s’agit que d’un vote portant sur une première lecture. Rien n’est joué pour la présidente de la Manif pour Tous, qui explique que le processus législatif va être très long, probablement jusqu’à l’été 2020.

Concernant l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, Ludovine de la Rochère estime que "la République, volontairement, prive des enfants de père. Ce qui est sans précédents et stupéfiant. Elle efface complètement les pères pour toute la vie des enfants concernés. Jusqu’à présent, on avait les pupilles de la Nation qui étaient protégés par l’État. Là, à l’inverse, on fait des orphelins de père. Ensuite, on détourne la médecine de sa finalité, qui n’est plus là pour soigner mais pour réaliser des désirs individuels, comme une prestation de service".
 

"On entre dans la marchandisation humaine"

Reconnaissant qu’un couple de femmes peut aimer et élever un enfant, Ludovine de la Rochère rappelle qu’un enfant a le droit d’avoir des parents, "un père et une mère, ceux qui lui ont donné la vie". "L’enfant a besoin d’amour, mais aussi de repères, de cohérence. Il a besoin de se retrouver avec un père et une mère. C’est la réalité de notre humanité. Ce projet de loi a une visée transhumaniste, destinée à casser notre condition humaine que nous n’acceptons plus, et à utiliser la médecine pour nous permettre de faire des choses qui ne sont pas possibles" précise-t-elle.

La présidente de la Manif pour Tous met sur le même plan la PMA pour les femmes célibataires, et pour les couples de femmes. "Dans tous les cas il y a une absence de père, le détournement de la médecine, l’invraisemblance, le fait qu’il va falloir beaucoup de gamètes que nous n’avons pas. Comme dans tous les pays qui ont étendu la PMA, nous allons rémunérer le donneur, ou à acheter aux pays qui rémunèrent les hommes. On entre dans la marchandisation humaine" lance Ludovine de la Rochère.
 

L'altérité sexuelle est fondamentale pour les enfants

"Un père est une altérité par rapport à la mère pour l’enfant. Une altérité sexuelle. Notre identité sexuelle est très importante. Un enfant a besoin d’une personne du même sexe au plus près de lui, et d’une personne de sexe différent.  L’éducation vise à conduire l’enfant vers l’autonomie, et le père a un rôle dans ce domaine là. Cette altérité sexuelle est fondamentale pour les enfants" précise la présidente de la Manif pour Tous.

Pour montrer leur opposition à ce projet de loi, la Manif pour Tous appelle donc à descendre dans la rue dimanche prochain. Certains doutent de la capacité de l’organisation à rassembler. Ludovine de la Rochère préfère ne pas s’avancer sur l’ampleur de la manifestation. "Je n’ai pas de boule de cristal. Certains en ont, ils ont de la chance. En tout cas il est certain que si nous laissons passer un projet de loi comme celui-ci, nous aurons inéluctablement la suite. J’entends parfois : à quoi bon ? Ce genre de choses n’arrive que si l’on renonce" conclut-elle.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.