Traite négrière: "j'ai voulu écrire ce livre dans un souci de réconciliation" explique Wilfried N’Sondé

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 9 janvier à 8h10

Durée émission : 15 min

Traite négrière: "j'ai voulu écrire ce livre dans un souci de réconciliation" explique Wilfried N’Sondé

© Wilfried N’Sondé - Actes Sud

L'écrivain Wilfried N’Sondé est le Grand Invité de la matinale de RCF à l'occasion de la sortie de son dernier livre, "Un océan, deux mers, et trois continents" (ed. Actes Sud).

Un livre qui raconte l’histoire de Don Antonio Manuel, un prêtre du Royaume du Congo, né en 1583. "Ce qui m’a fasciné quand j’ai découvert ce personnage par le biais de mon frère, un historien spécialiste du Royaume du Congo, c’est qu’il est très moderne. Il est invité par le pape pour siéger au Vatican. Malheureusement, il est monté dans un bateau négrier. Il ne s’y attendait pas. Il était le témoin malheureux d’une détresse contre laquelle il ne pouvait rien" explique l’auteur.

La traite négrière: les élites africaines aussi responsables

Le périple de ce prêtre le conduit du Congo au Brésil, vers l’Europe. Il se fait alors attaquer par des pirates néerlandais convertis à l’islam dans le contexte de guerre entre les provinces unies et l’Espagne. Les pirates l’emmènent à Lisbonne. Il traverse ensuite le Portugal à pied, puis la Castille. Un véritable roman initiatique.

A travers le périple de Don Antonio Manuel, Wilfried N’Sondé raconte au lecteur le mécanisme dramatique de la traite négrière, et son lent processus de déshumanisation. "On le sait maintenant mais il faut le rappeler. Les esclaves qu’on embarquait étaient déjà esclaves chez eux. Le processus de déshumanisation commençait au Congo. Au terme de mes recherches, je peux dire que la traite était due aux élites politiques et économiques sur le continent africain, européen, et aux Amériques. Un système de surexploitation d’un grand nombre de femmes et d’hommes pour l’enrichissement d’une poignée" précise l’écrivain.

Un prêtre africain au coeur du commerce d'esclaves

Face à cela, le héros du livre, un prêtre noir, pose un regard de bienveillance vis-à-vis des esclaves. "Pour lui, tous les hommes sont frères. Ce qui l’émeut c’est de voir que des hommes font souffrir d’autres hommes. Il est ébranlé dans sa foi et ses convictions, mais il n’abandonne jamais" explique encore Wilfried N’Sondé.

Aujourd’hui, la réalité de l’esclavage n’est pas simple à raconter. "Les siècles de traite ont marqué les populations, que ce soit en Afrique, en Europe et aux Amériques. Le contentieux est lourd. Mais j’ai voulu écrire ce livre dans un souci de réconciliation. Il ne s’agit plus de chercher des culpabilités. Il faut mettre l’accent sur les souffrances que des hommes infligent à d’autres hommes. Mais les émotions sont tellement vives que ce n’est pas simple d’en parler" conclut Wilfried N'Sondé.
 

Invités

  • Wilfried N'Sondé , écrivain, auteur de "Un océan, deux mers, et trois continents" (ed. Actes Sud)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.