Delphine Dhombres, la conversion d'une visiteuse de prison

Présentée par

S'abonner à l'émission

Témoin

mardi 4 février à 2h30

Durée émission : 25 min

Delphine Dhombres, la conversion d'une visiteuse de prison

© Anne Marie Titeca / RCF en Bourgogne

Tous les samedis depuis huit ans, Delphine Dhombres rend visite aux personnes âgées détenues. Une expérience bouleversante qui l'a amenée à redécouvrir l'Évangile.

La prison, "j'y entrée agnostique, laïque, avec des idéaux humains..." Depuis plus de huit ans, Delphine Dhombres est visiteuse de prison. Une expérience marquante qui continue de bouleverser sa vie, notamment sur le plan spirituel. Au contact des prisonniers elle a redécouvert l'Évangile. Une expérience forte qu'elle raconte dans son livre "Hommes de l'ombre" (éd. Nouvelle Cité) - ouvrage qui a reçu le Grand Prix Témoignage 2019 au Salon du livre et des médias chrétiens de Dijon.
 

Une rencontre décisive

Après une année comme visiteuse de prison, Delphine Dhombres a vécu une rencontre marquante : avec une personne détenue agonisante, mourante, sur son lit à l'hôpital carcéral. Elle "ne demandait qu'une chose", qu'on lui apporte la communion. Ce que la visiteuse n'était pas autorisée à faire.

Les démarches qu'elle a tout de même tentées pour pouvoir lui apporter l'hostie ont été décisives dans son cheminement intérieur. "Je crois que c'est le plus beau cadeau qu'on m'a offert en prison !" Ce qu'elle a vécu alors sur le plan spirituel a été si "profond" qu'elle a commencé peu à peu à changer sa façon de visiter les prisonniers.
 

Les prisonniers âgés, les plus isolés

En tant que membre de l'association Les petits frères des pauvres, qui aide les personnes âgées isolées en situation de précarité, Delphine Dhombres rencontre ceux qui, parmi les prisonniers, sont les plus isolés : c'est-à-dire les personnes âgées. En moyenne, 10% des détenus ont plus de 50 ans et moins de 4% ont plus de 60 ans.

"Ces personnes âgées qui sont en minorité dans les prisons, elles se font oublier... pour ne pas avoir d'ennui, pour éviter la violence." Et souvent, à cause de leur âge, elles sont "en rupture familiale". Ce sont des prisonniers qui ne sortent quasiment jamais "de leur neuf mètres carrés". "Le bénévole est la seule personne qui apporte un peu d'humanité."
 

un parcours spirituel et humain

Une heure et demie aller, une heure et demie retour : depuis huit ans chaque samedi, la professeur de français se lève aux aurores. "Surtout prendre le RER B, faire le changement à Châtelet avec toute la misère qui y règne, quand je sors Croix de Berny il fait nuit, on traverse un peu la zone pour arriver jusqu'à Fresnes, on entend les chiens, on voit les fils de fer barbelés..." Pourquoi donc retourne-t-elle en prison ? "Parce qu'on crée des liens", dit-elle.

Des rencontres qu'elle vit d'une façon différente depuis qu'elle a voulu apporter la communion à ce détenu mourant. Il y a deux ans, Delphine Dhombres est devenue oblate de la communauté des bénédictines de Vanves (Hauts-de-Seine).

"Aujourd'hui j'ai l'impression non plus de rencontrer ces personnes détenues pour des raisons humaines ou citoyennes, depuis mon oblature j'ai l'impression de ne plus être dans un parloir mais avec le feu de la rencontre, j'ai l'impression d'être dans une chapelle ardente, et que l'Esprit Saint, ça travaille, ça vibre... il se passe des choses, la rencontre gagne en profondeur."

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 02h30

Chaque semaine, un chrétien témoigne de sa foi. Qu’il la vive dans des circonstances très particulières ou en toute simplicité, qu’il ait vécu des choses extraordinaires ou pas, il raconte pourquoi la rencontre avec le Christ a changé sa vie. Une dizaine de producteurs du réseau RCF réalisent à tour de rôle cette émission. 

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.