Pourquoi lire l'Ancien Testament?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

jeudi 27 juillet 2017 à 16h00

Durée émission : 25 min

Pourquoi lire l'Ancien Testament?

© Pixabay - Pourquoi lire l'Ancien Testament?

Une longue saga que l'Ancien Testament! La bibliste Anne Soupa le lit avec passion, mais elle insiste: "C'est une œuvre littéraire, il en faut pas y voir une œuvre historique."

L'Ancien (ou Premier) Testament englobe toute la Bible juive et s'arrête avant la naissance de Jésus. Quel est donc l'intérêt pour les chrétiens de le lire, eux qui fondent leur foi sur la vie et l'enseignement du Christ? Anne Soupa dit le lire "avec beaucoup de passion".
 

"L'Ancien Testament nous permet de comprendre un itinéraire spirituel, qui est l'itinéraire du croyant"

 

L'Ancien Testament des chrétiens

Les chrétiens ont emprunté leur classement des livres de l'Ancien Testament à la Bible juive traduite en grec à Alexandrie, au IIIè siècle. C'est principalement au moine et père de l'Eglise saint Jérôme de Stridon (347-420) que l'on doit ce classement quand il a traduit la Bible en latin.

Parmi les livres du Premier Testament, il y a ceux que l'on lit à la messe, comme les Psaumes. D'autres qu'avec le temps on a pris l'habitude de délaisser. Pour la bibliste, les livres de la Genèse ou de l'Exode nous disent des choses fondamentales, plus que le livre de la Sagesse par exemple. "On a la même sensibilité que les juifs pour le classement des livres."

 



 

De quoi parle l'Ancien Testament?

L'Ancien Testament est "une longue saga"! Il raconte la vie du peuple juif, depuis l'esclavage en Egypte jusqu'à son arrivée en Terre promise. "C'est une œuvre littéraire: il en faut pas y voir une œuvre historique qui attesterait d'une véritable pérégrination du peuple à travers le désert, c'est une construction qui nous permet de comprendre un itinéraire spirituel, qui est l'itinéraire du croyant."

Les personnages de la Bible n'ont pas tous existé. "Peut-être qu'Abraham est une figure reconstituée", admet la bibliste. Mais au fond ce n'est pas très grave pour nous croyants. Anne Soupa insiste sur ce point: "Les personnages bibliques nous ouvrent à une dimension spirituelle personnelle: c'est plus important pour nous d'avoir le modèle d'Abraham comme figure spirituelle plutôt que nous demander à l'infini s'il a vraiment existé."

 

Émission enregistrée en octobre 2016

Invités

  • Anne Soupa, bibliste

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 6h et à 12h30

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.