Les défis du terrorisme global - Analyser la situation [1/2]

Présentée par Marie-Françoise Tinel

S'abonner à l'émission

Dialogue

vendredi 12 mai à 16h00

Durée émission : 25 min

Les défis du terrorisme global - Analyser la situation  [1/2]

© Wikipedia CC - 11 septembre 2001 à New York

Dans cette émission, Marie-Françoise Tinel reçoit Antoine Garapon, magistrat et secrétaire général de l'Institut des hautes études sur la justice, pour évoquer la notion de terrorisme.

Si le terrorisme ne date pas du XXIe siècle, il prend de nouvelles formes aujourd'hui. "Nous avons à faire avec un terrorisme où l'on ne comprend pas les revendications, explique Antoine Garapon, secrétaire général de l'Institut des hautes études sur la justice. Jusque là le terrorisme était lié à une terre: l'Algérie, les guerres de libérations nationales, la Corse... Il y a aussi les groupuscules d'extrême-gauche ou droite, qui ont une revendication politique."
 

Nouvelles armes, nouvelles guerres

Aujourd'hui, ce terrorisme "djihadiste" est "surprenant, on n'arrive pas à le saisir. Faute de le comprendre on se polarise sur la lutte contre le terrorisme et ce n'est sans doute pas la priorité. " Antoine Garapon, auteur avec Michel Rosenfeld d'un livre sur le sujet évoque la notion de "stress. Mais au fond, qu'est-ce qu'ils nous veulent?" s'interrogent les deux auteurs. D'autant que les armes ont changé: "une cocotte-minute ou un avion" sont devenus mortels rappelle l'auteur. "On peut être attaqué partout, notamment dans les moyens de transport!" Face à cette nouvelle forme de terrorisme, il faut repenser les concepts.
 

la guerre n'est pas le terrorisme d'aujourd'hui

"La logique de la guerre c'est l'affrontement de deux formes organisées" analyse Antoine Garapon. Il y a "l'art de la guerre, les crimes de guerres, une déclaration... c'est quelque chose de structuré". Le terrorisme djihadiste n'a pas de lien avec la guerre: "il n'y a pas de temps, de lieu, de déclaration de guerre... pas d'armistice non plus!" Il ajoute "on est dans une violence hybride.

Invités

  • Antoine Garapon , magistrat

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 16h00

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Marie-Françoise Tinel et Monserrata Vidal.  

Le présentateur

Marie-Françoise Tinel

Marie-Françoise est bénévole au service de l'émission  Dialogue   depuis 2000. Après avoir été professeur de philosophie dans l'enseignement public, c’est pour elle « une façon passionnante de continuer à être « passeur » des travaux des chercheurs, au carrefour du culturel et du religieux ».