Comment favoriser l'éveil musical des enfants ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

À votre service

jeudi 20 juin à 10h00

Durée émission : 55 min

Comment favoriser l'éveil musical des enfants ?

© Jelleke Vanooteghem / Unsplash

La musique serait aussi importante pour le développement d'un enfant que la santé ou l'alimentation. On en parle à l'occasion de la fête de la musique.

On dit que la musique apaise. Ce que l'on dit moins, c'est qu'elle serait aussi importante pour le développement d'un enfant que la santé ou l'alimentation. Ce vendredi 21 juin se tient la 37e fête de la musique. Et alors que les inscriptions pour des cours de musique à la rentrée ont commencé, Vincent Belotti reçoit deux membres de l'association Enfance et musique. Ils nous expliquent comment aiguiser la sensibilité musicale d'un tout-petit et à partir de quel âge on peut la leur enseigner.
 

Les fondements de la musique dans le ventre de la mère

Avant de naître le bébé vit dans un milieu très musical, comme l'explique Geneviève Schneider. Il entend battre le cœur de sa mère, il entend "le placenta qui siffle" : "ce qui crée déjà une polyrythmie". Il y a aussi la mélodie de la voix de sa mère et celle de son père "qui crée une ligne de basse". Autant de sons et de rythmes qui constituent "les éléments fondamentaux de la musique". 

Si les berceuses aident l'enfant à se calmer, c'est bien parce que la musique est perçue par le petit comme un écho de "paradis" d'où il vient, comme l'explique. "En s'appropriant quelque chose de cette matière d'avant, ça crée en même temps un rapport avec soi-même et un espace de communication ancré dans cette période première." Un constat que dresse Marc Caillard, fondateur de l'association Enfance et musique.
 

Parents, révisez vos comptines !

Beaucoup de mères ne connaissent plus de berceuses, "je pense qu'il y a vraiment un travail important à faire", recommande la psychanalyste spécialiste de la musique. Sans parler de cette habitude de placer dans le berceau du bébé un téléphone portable allumé sur une playlist "berceuses". Une pratique néfaste non seulement parce que le téléphone ne s'adapte pas au comportement du bébé, mais aussi parce que "c'est très très très mauvais pour l'amplitude d'écoute des bébés : on risque de réduire l'amplitude de captation de la jeune oreille".

Interpréter un chant, pour la mère, c'est aussi apporter quelque chose d'elle-même à son petit : ce qui ne pourra qu'encourager le développement du lien mère-enfant.

 

Invités

  • Marc Caillard, fondateur de l'association Enfance et musique

  • Genevière Schneider, musicienne, psychanalyste, ancienne responsable pédagogique de l'association Enfance et musique

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 10h00 et 01h00

Informatique, santé, éducation, droit, jardinage: tous les matins, Vincent Belotti vous apporte des conseils pratiques pour mieux vivre au quotidien. Une émission interactive.Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission au 04 72 38 20 23* par mail à avotreservice@rcf.frVous pouvez aussi adresser un mail en vous rendant dans la rubrique "Nous contacter".(*appel non surtaxé)

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.