4ème plan autisme: "Il ne faut pas oublier les adultes"

5 avril 2018 Par

Ce quatrième plan autisme met l'accent sur les enfants. Une belle avancée, mais pas suffisante selon la présidente d'Autisme France.

Le quatrième plan Autisme, portant sur la période 2018-2022, sera doté d'un budget de 340 millions d'euros. 

Il met l'accent sur la recherche, le dépistage et la prise en charge de l'autisme, dès l'enfance. En déplacement à Rouen aujourd'hui, Emmanuel Macron a notamment expliqué devant des journalistes que serait mis en place un "forfait de remboursement pour les parents à partir du 1er janvier 2019" pour les dépistages, dans le cadre de la stratégie autisme. 

L'autisme, trouble neuro-développemental, touche 1% de la population française, soit environ 700 000 personnes. Le plan qui sera présenté demain par le Premier Ministre Edouard Philippe devrait mettre l'accent sur l'accompagnement des enfants et sur le dépistage précoce de la maladie.

Danièle Langloys, présidente d'Autisme France, estime que le plan n'irait pas assez loin. Elle souligne l'importance de "refondre les formations initiales, contrôler la qualité des services. L’argent est gaspillé dans des pratiques d’un autre âge, et il faut aussi ne pas oublier les adultes à qui on doit réparation".

00:00

00:00

Sur le même thème :