Amnesty International accuse la Turquie de tortures

25 juillet 2016 Par

Une semaine après la tentative ratée de coup d'Etat en Turquie, Amnesty International affirme avoir des preuves de tortures de détenus.

L'organisation de défense des droits de l'homme a déclaré dimanche 24 juillet avoir réuni des "preuves crédibles" de tortures en Turquie. Elles auraient été perpétrées sur des détenus dans des centres de détention, une semaine après le coup d'Etat manqué du 15 juillet dernier. Amnesty International évoque également des cas de privations de nourriture, d'eau, d'injures et de menaces, mais aussi de coups, tortures et viols. Le pouvoir turc, lui, nie en bloc ces accusations.

Didier Billion, politologue spécialiste des relations internationales, rappelle que ces pratiques étaient courantes avant 2002 en Turquie. Elles auraient cessé à la prise de pouvoir de l'AKP (Parti de la justice et du développement), avant de connaître un regain en 2010. Selon lui, le pays vit actuellement une phase de restrictions des libertés individuelles et collectives.

00:00

00:00

Et la situation ne risque pas de s'améliorer : 20% de l'appareil judiciaire a été suspendu de ses fonctions. Un reformatage complet qui a lieu à une période où il devrait au contraire être efficient : le contexte régional est plus que troublé avec la Syrie et l'Irak et Daesh multiplie les attentats en Turquie ces dernières semaines. 

00:00

00:00

Pour Didier Billion, un affaiblissement de l'appareil judiciaire risque de mener tout droit à celui de l'Etat lui-même.

 

Sur le même thème :