Attentats à New York : le FBI avait enquêté sur le suspect

21 septembre 2016 Par

Le suspect des attentats de New York Ahmad Khan Rahami a été inculpé mardi 20 septembre. En parallèle, le FBI a annoncé que l'homme avait été surveillé en 2014.

Samedi 17 septembre, une bombe a explosé à New York, dans le quartier de Chelsea. D'autres engins explosifs ont été découverts sur le parcours d'une course à pied à Seaside Park et dans la gare d'Elizabeth dans le New Jersey. La police américaine a arrêté un suspect, Ahmad Khan Rahami, lundi. Le lendemain, il a été inculpé et le FBI a reconnu avoir enquêté sur lui en 2014.
 

Le suspect grièvement blessé

La déflagration a fait 29 blessés, samedi soir à Chelsea, un quartier huppé de Manhattan. A quelques rues de l'explosion, un autre dispositif, un autocuiseur relié à un téléphone portable, a été découvert et neutralisé à temps. Une autre bombe avait été posé le matin sur le parcours d'une course à pied à Seaside Park dans le New Jersey. Les empreintes digitales et les vidéos de surveillance ont pointé un suspect : Ahmad Khan Rahami, un américain d'origine afghane.

Lundi, la police a interpelé le suspect. Lors de l'intervention, il a été grièvement blessé. Mais son état demeure stable selon le chef de la police new-yorkaise. Avant son arrestation, le suspect a déposé cinq engins explosifs dans la gare d'Elizabeth, la ville où il résidait. L'un deux à explosé lors de l'opération de déminage, mais sans faire de victime. 

Le FBI alerté par son père

Mardi, Ahmad Khan Rahami a été inculpé pour utilisation d’armes de destruction massive, attaque à la bombe d’un lieu public, destruction de biens privés et utilisation d’un engin de destruction pour commettre un crime violent. Le même jour, le FBI a reconnu que l'homme avait été la cible d'une enquête de ses services en 2014. La police avait jusque là assuré ne pas connaître le suspect. 2 ans auparavant, les services fédéraux avaient ouvert une enquête sur Ahmad Khan Rahami après l'alerte lancée par son père. Celui-ci le suspectait de terrorisme. Mais les enquêteurs du FBI n'avaient rien trouvé. 

Suite à l'attentat de Chelsea, l'enquête a fait état d'achats par Ahmad Khan Rahami de composants pouvant entrer dans la fabrication d'une bombe. La police a également trouvé un carnet de notes manuscrites témoignant du goût du suspect pour les idéologies radicales. Il qualifiait notamment de "frère" Oussama Ben Laden, l'ancien chef d'Al-Qaïda. Ahmad Khan Rahami avait aussi effectué plusieurs voyages en Afghanistan et au Pakistan, deux pays où les talibans sont fortement implantés. 
 

Sur le même thème :