Daech, Kurdes: la double guerre de la Turquie

29 août 2016 Par

La Turquie est engagée dans une grande offensive contre Daech en Syrie. Elle en profite également pour frapper les Kurdes du Parti de l'Union Démocratique (PYD).

Ankara est loin d'en avoir fini avec les Kurdes. Sur son sol, mais également à l'extérieur. Vendredi, un attentat-suicide à la voiture piégée a tué au moins 11 policiers, à Cizre, à la frontière avec la Syrie. Un attentat que les autorités turques ont attribué aux rebelles kurdes.

D'un autre côté, la Turquie s'est engagée cette semaine dans une vaste offensive en Syrie, appuyée par la coalition internationale. Officiellement, cette offensive a pour cibles les positions de l'Etat islamique. Mais Ankara semble avoir également d'autres cibles, à savoir les Kurdes situés de ce côté de la frontière. Jeudi, l'armée turque a notamment tiré des obus contre les combattants du Parti de l'Union Démocratique (PYD).

De quoi valider l'hypothèse d'une double guerre menée par Ankara, et le jeu trouble de la Turquie dans la guerre en Syrie.

L'analyse de Bayram Balci, chercheur au Ceri-Sciences Po: