Des recettes de bonheur à Tours vendredi soir

L’association AuTour(s) des Auteurs remettait les prix 2019 du salon du livre chrétien à quatre auteurs.

130 participants ont rempli la chaleureuse salle paroissiale de l'église Sainte Jeanne d'Arc aux couleurs de RCF et de la Librairie ST-Etienne partenaires de l'événement.
"Belle soirée, intéressante, nourrissante, éclairante, émouvante, enthousiasmante, avec des échanges profonds entre le public et les auteurs" selon des commentaires entendus par l'organisateur de la soirée de remise des prix du salon du livre chrétien Raphaël Butruille qui remercie aussi les quatre auteurs lauréats de leur venue à Tours. 

Au long de la soirée, les quatre auteurs primés de sont vus remettre leur prix dans chacune des catégories nommées :
• Grégor Puppinck, docteur en droit, directeur du Centre européen pour le droit et la justice, a reçu le prix « Ethique et société » pour son livre Les droits de l’homme dénaturé.
• Laurent Landete, modérateur général de la Communauté de l'Emmanuel pendant 9 ans et actuellement directeur général délégué du Collège des Bernardins, a reçu le prix « Témoignage » pour son livre Dieu fait toutes choses nouvelles.
• Coline Dupuy, scénariste de bandes dessinées, a reçu le prix « Bande Dessinée » pour la BD Geneviève de Gaulle-Anthonioz, avec Jean-François Vivier, co-scénariste, et Stéphan Agosto, dessinateur, qu’elle représentait tous les deux.
• Tugdual Derville, créateur en 1986 de « A bras ouverts » qui accueille des enfants en situation de handicap, actuellement délégué général de l'association Alliance VITA, a reçu le prix « Spiritualité et Religion » pour son livre 67 recettes de bonheur, l'écologie humaine en actions.

chaque auteur a pu relater un point saillant de son livre, une anecdote ou un fait émouvant :
Grégor Puppinck a ainsi pu évoquer la Déclaration des droits de l’homme de 1948, née de la bataille entre deux conceptions radicalement différentes de l’homme, celle du personnalisme de Jacques Maritain où la dignité humaine consiste à accomplir sa nature, et une seconde de Julian Huxley, frère d'Aldous, où la dignité recouvre tout ce que l’individu décide contre la nature, et qui nous mène progressivement au « Meilleur des mondes »...
Lors de son témoignage, Laurent Landete a admirablement illustré la phrase de Saint Jean : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples » (Jn 13, 35), laissant entrevoir un chemin simple mais exigent de sainteté, pour un monde plus humain, car plus aimant.
Coline Dupuy a brossé le portrait d’une incroyable résistante, mise à l’honneur récemment lors de son entrée au Panthéon le 27 mai 2015, et qui lègue à l’humanité un superbe message d’espoir : l’homme ne doit jamais tolérer ce qui est insupportable à son honneur. Geneviève de Gaulle-Anthonioz s’adressait ainsi à des lycéens en 1997 : « Cherchez au fond de vous-mêmes ce que vous croyez être le meilleur, et trouvez une raison pour que votre vie soit digne d’être vécue. Si vous le faites, votre vie aura un sens. Sinon, vous vous amuserez, vous aurez des distractions, comme dit Pascal, mais vous n’aurez pas l’honneur de vivre ».
Tugdual Derville enfin, avec beaucoup d’élan et un enthousiasme communicatif, nous a donné à goûter quelques recettes de bonheur, très profondes, qui peuvent illuminer le quotidien de chacun d’entre nous. Et en guise d’appel, nous a cité cette merveilleuse phrase de Saint Augustin : « les temps sont mauvais ? Soyons bons et les temps seront bons, car nous sommes le temps ».
A la question commune posée à tous les auteurs « quels signes d’espérance entrevoyez-vous ? », Coline Dupuy a répondu « il y aura toujours de l’espoir tant que se lèveront des résistants ».
Le cocktail dinatoire convivial qui a suivi a permis à tous les participants de faire dédicacer leurs livres, d’échanger en toute amitié avec les auteurs et de repartir l’esprit et le coeur riches d’une espérance renouvelée et de nouvelles idées.
Jean-Marc Paing, libraire de la librairie Saint Etienne, a conclu la cérémonie en annonçant le prochain salon du livre chrétien le samedi 10 octobre 2020, qui réunira près de 50 auteurs avec des tables rondes et des animations pour les familles.
Il restera pour chacun des participants cet impérieux appel à veiller, en toutes circonstances : « le veilleur dans la nuit guette, il guette l’ennemi, il guette le danger, mais il guette aussi le lever du jour, l’aube qui point, la première étoile ».