Elections municipales 2020: le tour de France RCF

© RCF

Les 15 et 22 mars prochains, les Français voteront pour les élections municipales. A cette occasion, RCF vous invite à un tour de France axé sur l'engagement et la proximité

A l'occasion des élections municipales, RCF vous invite à un tour de France en partenariat avec l’Association des Maires Ruraux de France. Un tour de France des préoccupations de la ruralité, des campagnes, et des élus chargés de les faire vivre. 

Le calendrier 

- Jeudi 16 janvier à Brioude (RCF Haute-Loire), sur le thème de la culture

- Jeudi 30 janvier à Signes (RCF Méditerranée), sur le thème de l’économie et de l’emploi

- Jeudi 11 février à Beaucamps-Ligny (RCF Hauts de France), sur le thème de l’éducation

- Jeudi 27 février à Pont-Sainte-Marie (RCF Aube Haute-Marne), sur le thème de la santé

- Jeudi 12 mars à Beaupréau-en-Mauges (RCF Anjou), sur le thème de la mobilité

A chaque journée spéciale, le programme sera le suivant : 

- 8h10 : Le Grand invité de la Matinale RCF. Une personnalité de l’AMRF sera en duplex avec Stéphanie Gallet.

- 9h - 10h : Le temps de le dire. Antoine Bellier, accompagné d’un journaliste de la locale RCF, recevra des invités autour d’une thématique des Municipales en ouvrant aux dimensions nationales.

- 12h30 - 14h : Ça fait du bien. Un journaliste de la rédaction nationale et un journaliste de la rédaction locale, avec Melchior Gormand, donneront la parole aux acteurs de la société locale, autour d’engagements associatifs et citoyens, sur la thématique du jour.

- 19h15 - 20h30 : Débat local. Deux journalistes animeront un débat, en direct et en public, entre des candidats d’une commune.
 

Le programme

- Les infos au quotidien : dès le mois de janvier, RCF diffusera régulièrement des sujets de suivi de la campagne dans les grandes villes et dans les villes pour lesquelles les enjeux concernent ses auditeurs. Un dossier de la rédaction par semaine sera consacré à la présentation des grandes prérogatives des maires.

- Des émission long format : pour prendre du recul sur l’actualité de la campagne, RCF va réaliser des séries Halte spirituelle sur l’autorité, la responsabilité, et l’engagement dans la foi.  Ce sera également l'occasion de revenir sur l’histoire des élections municipales ou des maires célèbres en France dans La suite de l’histoire. La nouvelle émission Commune planète évoquera régulièrement la question écologique à l’échelle des villes.

- Les élus témoignent : à la fin de la campagne, du 2 au 13 mars, RCF diffusera dans la matinale une série de "paroles d’élus" en partenariat avec l’Association des Maires Ruraux de France : 10 chroniques réalisées par les radios locales à retrouver aussi en podcast sur rcf.fr. Pour l'AMRF, c'est "une manière de positiver l’engagement des citoyens et de lancer un appel aux forces vives pour préparer le nouveau mandat municipal avec l’élection de 550.000 élus locaux : Citoyens, engagez-vous !"
 

Haute-Loire: pour le maire d'Autrac, "il faut organiser la culture au niveau du territoire"

Haute-Loire: pour le maire d'Autrac, "il faut organiser la culture au niveau du territoire"

RCF lance aujourd’hui son tour de France de la ruralité, en vue des élections municipales. Rencontre avec le maire d’Autrac, en Haute-Loire.

Christophe Bedrossian est le maire d’Autrac, une commune de 63 habitants. "On est à l’intersection de trois départements d’Auvergne : la Haute Loire, le Puy de Dôme et le Cantal. Nous sommes à l’extrémité de la Haute Loire. En deux pas, on peut faire trois départements. On est dans le Cézallier naissant. C’est un territoire peu connu, entre le Sancy et le Cantal. On est sur des contreforts. On a un dénivelé important" explique-t-il.
 

"L'intérêt collectif doit être remis au centre des débats"

Autrac est un petit village, un lieu de ressource pour ses habitants, mais également un lieu de richesse. "On a une activité agricole qui est toujours très présente. Neuf exploitations. Il y a un enjeu très fort autour de la circulation, des chemins, et de la desserte. L’un des enjeux est de garder une route départementale prioritaire pour avoir le déneigement et l’accessibilité qu’il faut, et pour pouvoir travailler ailleurs qu’à Autrac" ajoute l’édile.

Christophe Bedrossian est devenu maire de la commune en 2008. Originaire d’Île-de-France, il venait alors de s’installer à Autrac. "Je suis arrivé en Auvergne en 1994. Et l’engagement politique fait partie de ma vie depuis toujours. Je suis arrivé à un moment où il y avait des élections. Je me suis présenté en candidat isolé. Et j’ai été élu" lance-t-il, ajoutant que la fonction de maire, implique un certain "engagement", et des "moteurs". "De mon côté, il y a nécessité à s’engager. Quand on voit l’évolution du monde, la notion d’intérêt collectif a besoin d’être remise au centre des débats".
 

"Organiser la politique culturelle à l'échelle du territoire"

Cette première journée du Tour de France RCF est consacrée à la culture en milieu rural. Pour Christophe Bedrossian, "la culture est un moyen de relier. C’est important que l’on puisse sortir du travail. C’est important mais cela ne fait pas tout. Et je crois que derrière la culture, il y a la notion de communauté. Et cette communauté s’est un peu délitée. Si on peut, par le biais d’événements culturels, retrouver un peu de sens commun, c’est intéressant".

Dans une petite commune comme Autrac, "la culture est une priorité. C’est à la fois ce qui va être l’image du dynamisme d’un village et d’un territoire. Il y a une nécessité d’organiser la politique culturelle d’un territoire. Mais ce peut être délicat de l’organiser à l’échelle d’une petite commune comme Autrac. C’est pour cela que l’on se tourne vers les autres, et qu’on essaie de trouver des espaces comme l’intercommunalité pour définir ensemble une politique culturelle".
 

"Exercer au quotidien avec grandeur et beauté"

Dans la vie de tous les jours, Christophe Bedrossian est animateur socio-culturel, vidéaste. Il a monté une petite chaîne de télévision sur Brioude, qui s’appelle Télé Regain. La culture est donc un élément important dans sa vie professionnelle. "Quand je suis arrivé en Auvergne, je me suis rendu compte que même si on créait des espaces de pratique culturelle en ville, il y avait aussi besoin que l’on soit mobile, pour qu’il y ait une rencontre avec la culture. On a créé une structure itinérante. Petit à petit la vidéo est venue se mettre au milieu de diverses pratiques. Et c’est devenu un élément principal de mon activité" explique-t-il.

"Je n’ai pas de fierté particulière. Je suis très enthousiaste à exercer ma fonction. Dans un de mes moteurs, j’ai une petite phrase qui revient souvent : exercer la fonction sans chercher à faire des choses grandes et belles, mais exercer au quotidien avec grandeur et beauté" conclut le maire d’Autrac.

Retrouvez le dossier consacré au Tour de France RCF des territoires ruraux, en cliquant ici.

00:00

00:00

Brioude: à la découverte de la basilique Saint Julien

Brioude: à la découverte de la basilique Saint Julien

Durant la campagne des municipales, RCF lance un tour de France de la ruralité pour mieux comprendre les enjeux qui se présentent aux citoyens de ces petites communes parfois un peu perdues.

La première étape de ce tour de France, à Brioude en Haute-Loire. Elle est consacrée à la culture dans les zones rurales. Et l'un des piliers culturels de Brioude, c'est la basilique Saint Julien. A première vue, c’est une église romane auvergnate qui ressemble à ses célèbres voisines de Clermont-Ferrand, Issoire, Orcival, Saint-Nectaire ou Saint-Saturnin. Elle date du 12ème siècle et à l’intérieur, on y découvre un sol de galet, mais également quelques 500 chapiteaux sculptés

Les fresques vallent également le détour, notamment dans la chapelle Saint-Michel, avec sur la voûte son Christ en gloire entouré des évangélistes. Pendant quelques secondes, on s’imagine plusieurs siècles en arrière. Au Moyen-Age les murs de ces églises romanes étaient recouverts de dessins au couleurs vives qui exprimaient la foi des artistes de l’époque. Des couleurs que l'on retrouve désormais grâce aux vitraux.

Ils datent de 2008 et ils sont l’œuvre du père Dominicain Kim en Joong. En tout, 37 vitraux illuminent l’église. Les rayons du soleil traversent les verrières et les couleurs se reflètent sur les murs dans un feu d’artifice spirituel. Du jaune pour la joie du Magnificat, du rouge pour l’amour de Dieu, du bleu pour la pureté de la Vierge Marie… Des couleurs qui célèbrent les saints, les évangélistes, les apôtres et les prophètes. Avec Kim en Joong, le trait n’est pas représentatif, il transcende. "C'est dans la vibration des couleurs que doit transparaître ce qui ne peut jamais être représenté" déclare notamment l'auteur de ces vitraux. Bienvenue à Brioude !

00:00

00:00

L'Eglise face au défi de la ruralité

L'Eglise face au défi de la ruralité

Partager les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des femmes et des hommes d’aujourd’hui, c’est la mission de l’Eglise telle qu’elle a été rappelée au concile Vatican II.

Cette Eglise experte en humanité a de nombreux défis à relever en particulier dans le monde rural. Ce dernier est confronté depuis les soixante dernières années à d’immenses bouleversements. On pense notamment aux agriculteurs dont le nombre a diminué et dont le métier s’est complexifié. On peut aussi évoquer, liée à la question agricole, tous les défis environnementaux, de qualité alimentaire, de gestion de l’eau dans des zones de campagnes riches en ressources, essentielle pour l’équilibre de tous.

Si la France est devenue largement urbaine en quelques décennies, l’Evangile doit demeurer une bonne nouvelle pour tous, y compris dans les campagnes. Comme le rappelle depuis le début de son pontificat le pape François, c’est aux périphéries, dans des zones parfois délaissées, que les chrétiens sont appelés, en priorité, à faire résonner le message du Christ.

Le Christ précédait les apôtres en Galillée. Ces zones rurales, ces Galilées modernes, bien qu'en pleine mutation, sont aujourd'hui au coeur de la mission d'évangélisation de l'Eglise, afin de devenir des terres d'espérance pour tous. 

 

00:00

00:00

Haute-Loire: ce que la culture a apporté à Brioude

Haute-Loire: ce que la culture a apporté à Brioude

Pour la première étape de son Tour de France en partenariat avec l'AMRF, RCF pose ses micros à Brioude, qui résiste à la désertification de son centre-ville, grâce à la culture.

Les 15 et 22 mars prochain, les Français sont appelés aux urnes dans le cadre des élections municipales. Durant toute la campagne électorale, RCF vous emmène dans un véritable Tour de France de la ruralité, à la rencontre de ceux et celles qui habitent nos campagnes, qui y travaillent, qui les font vivre, et qui les administrent. Un Tour de France en partenariat avec l'Association des Maires Ruraux de France. 

Première étape : Brioude. Une étape axée autour de la culture. Une thématique qui prend une dimension particulière et parfois sous-estimée dans les milieux ruraux. Dans cette édition spéciale de Ça fait du bien, Melchior Gormand et Stéphane Longin donnent la parole à ceux qui tentent d'animer la vie culturelle de Brioude, et plus généralement de la Haute Loire. Comme notamment Jean-Jacques Faucher, le maire de cette commune, la quatrième la plus peuplée de Haute-Loire. Elu en 1995, il a pu voir se développer, et vivre la culture de Brioude.

Pour en parler également : Sylvie Pierron, directrice du Doyenné, un lieu d’exposition sur la ville de Brioude, Philippe Lebrou, président de l’entreprise SINTEC et Pierre Gentes, président des Maires Ruraux de Haute-Loire.

Au cours de l'émission, direction également la Chaise Dieu, située à quelques kilomètres de Brioude. Une ville où la vie culturelle est très riche, notamment en raison de son festival. Melchior Gormand et Stéphane Longin donneront à cette occasion la parole à Philippe Meyzonet, vice-président de l’agglomération du Puy-en-Velay, maire de Félines, Madeleine Dubois, vice-présidente du département de Haute Loire (plus gros financeur du projet), en charge de la Culture et de l’Education et Julien Caron, directeur du festival de la Chaise-Dieu.
 

00:00

00:00