En Afghanistan, les Talibans se font à nouveau pressants

30 avril 2015 Par

Vendredi dernier, ils ont lancé une vaste offensive sur la ville stratégique de Kunduz dans le nord, jusqu’ici épargnée par les combats.

Les combats sont intensifs dans plusieurs localités de la province et les forces régulières afghanes peinent à desserrer l'étau autour de la ville d’autant qu’ils sont attaqués sur trois fronts. Cette traditionnelle offensive de printemps des Talibans depuis la fin 2001 et l’intervention des occidentaux, s’inscrit dans un contexte particulier.
C’est la première depuis le retrait de l’essentiel des troupes de l’Otan fin décembre. Toute la question est de savoir si le nouveau président afghan et l’armée pourront tenir le choc face à des Talibans qui, en dépit de 14 ans de guerre, reprennent du poids.
Selon l'ONU, le conflit afghan a continué de faire de plus en plus de victimes civiles en 2014, avec près de 3 700 morts, une hausse de 22 % sur un an, due notamment à l'intensification des combats au sol par les insurgés.
Olivier Guillard, directeur de recherche Asie à l'Institut de relations internationales et stratégiques, évoque la bataille de Kundunz