Las Vegas: plus de 50 morts et 500 blessés dans une fusillade

3 octobre 2017 Par

A Las Vegas, un homme a ouvert le feu depuis une fenêtre de l’hôtel-casino de Mandalay Bay, tuant plus de cinquante personnes et en blessant plus de 500 autres.

Las Vegas: la fusillade la plus meurtière de l'histoire américaine

Les Etats-Unis de nouveau endeuillés par une fusillade mortelle. Dimanche 1er octobre, un homme a ouvert le feu durant un concert de country en plein air, organisé à Las Vegas, dans le Nevada. L’homme aurait ouvert le feu depuis une fenêtre de sa chambre, située au 32ème étage de l’hôtel-casino Mandalay Bay, surplombant le lieu du concert.

L’homme, qui se serait donné la mort avant l'arrivée de la police, aurait tiré depuis l’hôtel à l’arme automatique, tuant plus de 50 personnes et en blessant 500 autres, selon un bilan toujours provisoire. Selon un dernier communiqué de la police de Las Vegas, 406 personnes auraient été transportées à l’hôpital. Ces chiffres font de cette fusillade la tuerie la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis.

Mandalay Bay: un véritable arsenal retrouvé dans la chambre du tueur

Des explosifs et d’autres armes à feu auraient été retrouvés à son domicile, et dans sa chambre d'hôtel. D'après les autorités, il aurait agi en loup solitaire, et n'aurait bénéficié de la complicité de personne. L’homme a été identifié par les forces de l’ordre comme étant Stephen Paddock, un habitant de Las Vegas âgé de 64 ans. L'Etat islamique a revendiqué l'attaque, lundi, en fin d'après-midi, heure française.

Les nombreux touristes présents aux alentours auraient été confinés dans les hôtels voisins, ou évacués par bus pour des raisons de sécurité. Plus de 22 000 personnes assistaient au concert. Donald Trump a présenté, via Twitter, ses condoléances et sa compassion aux familles des victimes. Le Vatican a réagi via un télégramme : "Profondément attristé en apprenant la nouvelle de la fusillade à Las Vegas, le pape François fait part de sa proximité spirituelle avec tous ceux affectés par cette tragédie insensée."