Législatives 2017: large victoire de la République en Marche au premier tour

12 juin 2017 Par

Selon les dernières estimations, La République en Marche obtiendrait un important nombre de sièges à l'issue de ce premier tour des élections législatives.

Les derniers sondages disaient vrai. Selon les premières estimations, les Français ont fait de la République en Marche la première force politique du pays. Le parti d'Emmanuel Macron et son allié le Modem ont recueilli 32 % des voix pour ce premier tour des élections législatives, selon la dernière estimation Ipsos/Sopra Steria. Un résultat qui leur permettrait d’aligner entre 415 et 455 députés à l’Assemblée nationale, selon les projections pour le second tour de dimanche prochain.

Derrière on retrouverait le parti Les Républicains avec 21,2 % des voix. C’est une défaite pour cette famille politique qui ne pourra compter qu’entre 70 et 110 sièges dans l’hémicycle. On retrouve ensuite le Front national, qui a mené une campagne difficile sur fond de crise interne. Le parti frontiste qui espérait pouvoir former un groupe (15 députés) à l’Assemblée ne pourrait compter qu’entre 1 et 5 députés.

La France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, le troisième homme de l’élection présidentielle, n’aurait recueilli que 10,9 % des suffrages. Un résultat bien inférieur aux espoirs des Insoumis mais qui leur permet tout de même de se placer devant le Parti socialiste. Le résultat de ce dernier illustre bien la crise interne profonde qui secoue le parti. L’ex-parti gouvernant n’aurait recueilli que 10 % des voix, ce qui lui permettra d’obtenir seulement 20 à 35 sièges à l’Assemblée.

Enfin, le Parti communiste et Europe Ecologie-Les Verts auraient recueilli chacun 3 % des voix, le parti de Nicolas Dupont-Aignan se contenterait de 1 % des voix, l’extrême-gauche compterait 0,8 % des suffrages et le reste des formations politiques rassemblerait 3,3 % des voix.