Les propositions du JRS France pour l'intégration des réfugiés

S'abonner à l'émission

Chrétiens à la Une

vendredi 15 décembre 2017 à 13h30

Durée émission : 25 min

Chrétiens à la Une

© JEFF PACHOUD AFP

Le service jésuite des réfugiés (JRS) a remis un rapport à un député de la majorité, où il fait plusieurs propositions pour mieux intégrer les réfugiés.

Le JRS soumet un rapport sur l'intégration des réfugiés

Une stratégie pour mieux intégrer les réfugiés. Voilà ce que propose le service jésuite des réfugiés (JRS) dans un rapport remis cette semaine à un député de la majorité. Apprentissage du français, reconnaissance des compétences des demandeurs d’asile, accès à la formation, à la culture, simplification administrative...

Le service jésuite des réfugiés fait dans ce rapport 27 recommandations afin de permettre aux réfugiés de se reconstruire, d’être autonomes et de bien s'intégrer en France. Une stratégie fondée sur l’expérience menée sur le terrain par les jésuites notamment à travers leur programme Welcome qui permet l’hébergement en famille d’accueil des réfugiés mais qui s’inspire aussi de l’exemple allemand.
 

L'incontournable apprentissage de la langue française

Ce rapport a été remis à Aurélien Taché, député La République en Marche chargé par le gouvernement de définir les réorientations nécessaires de la politique d’accueil et d’accompagnement des étrangers dans l’hexagone. Pour les jésuites, il y a urgence à agir en faveur de l'intégration de ces réfugiés. 

L’un des critères incontournables pour favoriser cette intégration, c’est d’abord l’apprentissage du français. Sans maîtrise de la langue rien n’est possible, c’est d'ailleurs la pierre angulaire de cette stratégie d’intégration. Rappelons qu'il existe déjà aujourd’hui un contrat d’intégration républicaine dans lequel figure des cours de français.

Des compétences propres et une dimension interculturelle

Le rapport du JRS insiste également sur l'importance de prendre en compte les compétences propres des réfugiés. Une manière de favoriser leur intégration, par le travail, en confiant à ces personnes un job pour lequel elles ont des compétences, voire parfois une expertise.

Enfin, le rapport du JRS insiste promeut la dimension interculturelle de l'intégration des réfugiés. Pour le service jésuite des réfugiés, il est essentiel que ces personnes aient le désir de comprendre le pays dans lequel elles se retrouvent. Une idée similaire à ce qui se fait déjà en Allemagne

Pour en parler, Pauline de Torsiac reçoit le père Antoine Paumard, le directeur du JRS France.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 13h30

Chaque semaine Pauline de Torsiac reçoit un acteur du monde chrétien. Homme ou femme, laïc ou clerc, prêtre, pasteur ou évêque, responsable de mouvement ou d’une congrégation, chanteur, acteur... c’est son actualité qui est mise en lumière et détaillée à cette occasion. L'invité de Pauline de Torsiac est également amené à réagir sur une sélection de sujets qui font l’actualité de la sphère chrétienne cette semaine-là.