Manuel Valls dévoile son plan de bataille pour relancer l'investissement

Le gouvernement ne veut pas se satisfaire du frémissement de la croissance française de 1% promis cette année et 1,5% en 2016. Pour que le chômage baisse, il faut forcer un peu le destin.

Profitant de la baisse des prix du pétrole et de la dépréciation de l'euro face au dollar qui favorise une reprise de la consommation des ménages le gouvernement fait donc le choix de relancer l'investissement des entreprises. A l’issue d’un séminaire gouvernemental ce matin, le Premier ministre a annoncé toute une série de mesures pour un montant de 2,5 milliards d'euros sur cinq ans. Christian Vadon en détaille les principales.


L’ensemble de ces mesures seront intégrées dans différents textes législatifs dont la loi Macron. Comment les entreprises accueillent ces nouvelles mesures ? Répondent-elles à leurs besoins ? La question a été posée à François Asselin, président de la CGPME.

Manuel Valls a par ailleurs confirmé un projet de loi sur le dialogue social que présentera François Rebsamen, ministre du Travail, lors du conseil des ministres du 22 avril prochain. Il comprendra le Compte personnel d’activité, qui sera effectif au 1er janvier 2017. Il entend regrouper différents comptes sociaux et droits existants. Le texte que présentera le ministre du Travail portera aussi sur la représentativité au sein des entreprises. Manuel Valls a apporté ces précisions.

Sinon, le gouvernement attend la fin des négociations entre syndicats et patronat sur la sécurisation de l’emploi. Il va mettre sur pied une mission en vue de renforcer la place des accords d’entreprises. Il va poursuivre la réforme du marché du travail sans remettre en cause le CDI. Enfin, Manuel Valls a exhorté les entreprises à appliquer le CICE et le Pacte de responsabilité.