Migrants: Merkel se rend à Vienne pour évoquer "la route des Balkans"

Angela Merkel et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini sont à Vienne avec plusieurs dirigeants de pays des Balkans. Un sommet qui porte sur la crise des migrants.

La Chancelière allemande a reconnu que les pays des Balkans de l’Ouest faisaient face à "d’énomes défis". Entre janvier et juin 2015, 102.000 migrants sont passés par "la route des Balkans" pour entrer dans l’Union Européenne. Cette route passe de la Turquie vers la Grèce puis remonte par la Macédoine et la Serbie pour aller vers la Hongrie et l’Autriche.

Une route de plus en plus privilégiée par les migrants, comme l’explique Jean-Arnault Dérens, historien spécialiste des Balkans. Pour lui, l’Union Européenne a  jusqu'à présent joué à la politique de l’autruche avec les pays des Balkans sur ce problème des migrants.


Une crise qui n’en finit pas de s’intensifier. Une dizaine de cadavres de migrants ont été retrouvés dans un camion sur une autoroute près de la frontière hongroise. A Vienne, la chancelière allemande, Angela Merkel, a réagit à ce nouveau drame : "c’est un avertissement pour que l’on se mette au travail, pour résoudre ce problème et faire preuve de solidarité". Pour Jean-Arnault Dérens, la crise des migrants nécessite plus que jamais une réponse humanitaire plus importante que tout ce qui a déjà été fait.