La Corée du Nord visée par des sanctions inédites

Des sanctions inédites frappent la Corée du Nord après des teste de missiles. Nous en parlons avec notre invité Antoine Bondaz, chercheur à la fondation pour la recherche stratégique.

Comme l'explique Antoine Bondaz, les sanctions visant la Corée du Nord sont de deux types : il y a tout d'abord des sanctions économiques, qui visent à limiter les exportations de matière premières et de produits de la mer du régime de Pyongyang. Le deuxième volet des sanctions vise à limiter le nombre de travailleurs Nords-Coréens de l'étranger. 

Depuis 2016, les sanctions ne visent plus seulement le programme nucléaire Nord-coréen, mais aussi une partie de l'économie du pays. Si les sanctions pourraient toucher la population nord-coréenne, il n'est pas sûr qu'elles soient sufisamment coercitives pour que le pays fasse marche arrière avec son programme nucléaire.
 

"Imaginer que ces sanctions seules vont amener la Corée du Nord à se dénucléariser à court terme serait une erreur"

Les sanctions sont également inédites puisque la Chine s'est rangée du côté des occidentaux. Pour Antoine Bondaz, le but est aussi de faire revenir la Corée du Nord à la table des négociations. Le pays du Juche s'est dit prêt à négocier avec les Etats-Unis si ceux ci cessent leurs manoeuvres militaires en Corée du Sud. Il y a actuellement 29 000 soldats américains sur la péninsule.