Mondiaux d'athlétisme: quelles sont les chances françaises à Pékin?

Les championnats du monde d’Athlétisme commencent samedi à Pékin, sur fond de suspicion de dopage. Malgré quelques absences, la France peut espérer quelques exploits.

Du côté tricolore, malgré l’absence de quatre athlètes médaillables (Mahiedine Mekhissi, Teddy Tamgho, Eloyse Lesueur et Yohan Diniz), l’équipe de France reste ambitieuse un an après le record de 23 médailles à l’Euro à Zurich. Ils sont 44 français cette année à Pékin pour défendre les chances françaises aux mondiaux d’athlétisme.
 
Renaud Lavillenie est le plus attendu. Le perchiste arrive à un tournant de sa carrière. Champion olympique, trois fois sacré au niveau européen, le perchiste français pourrait remporter à Pékin son premier titre mondial en plein air.
 
Mélina Robert-Michon fait figure d’espoir français pour ces championnats. Spécialiste du lancer de disque, elle est vice-championne du monde. A 36 ans et un titre de vice-championne d’Europe l’an dernier, elle a l’expérience pour décrocher l’or cette année.
 
Alexandra Tavernier pourrait être l’une des grandes surprises. Cinquième meilleure performeuse de l’année au lancer du marteau à tout juste 21 ans,  elle peut défendre ses chances de médailles.
 
Et puis pourquoi pas espérer pour Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, fers de lance du sprint français même si la concurrence dans ce domaine est rapide. Voire très rapide. Usain Bolt, la flèche de Jamaïque et l’américain Justin Gatlin devraient réduire les chances des deux Français.