Pour 2017, l'appel du pape François à la non-violence

S'abonner à l'émission

Chrétiens à la Une

vendredi 30 décembre 2016 à 13h30

Durée émission : 25 min

Chrétiens à la Une

© ANDREAS SOLARO AFP

Faire de la non-violence et de la paix une sorte de credo pour 2017 après une année 2016 marquée par de nombreuses horreurs. Tel est le sujet de Chrétiens à la Une cette semaine.

2016 s'achève. Une année que beaucoup veulent s’empresser d’oublier après les attentats qui ont endeuillé la France, ses pays voisins et tant d’autres lieux dans le monde. Une année marquée encore par l’horreur de la guerre en Syrie, en Irak et ailleurs. Mais une année qui va s’achever sur un appel du Pape à promouvoir la non violence dans tous les domaines de nos vies : politique, social, familial.

François livrera dimanche son message à l’occasion de la journée mondiale pour la paix, la cinquantième. Un message profond destiné à venir toucher les cœurs et les consciences que nous avons décrypté dans cette émission avec Mgr Michel Dubost, l’évêque du diocèse d’Evry.

La non-violence comme style d’une politique de paix, c’est le thème du message que le pape François va livrer dimanche 1er janvier à l’occasion de la journée mondiale pour la paix. Un message qui, comme le veut la tradition, a été publié le 8 décembre dernier.  Dans son message, François forme le vœu que la non-violence puisse devenir le style caractéristique de nos décisions, de nos relations, de nos actions, de la politique sous toutes ses formes.

L’année dernière, à la même époque, le pape François avait lancé un appel à sortir de l’indifférence. Deux messages liés, pour Mgr Dubost. "Ils sont liés avec un troisième message, celui de sortir, d’aller à la rencontre de l’autre, d’essayer de le connaître, de le comprendre. Essayer de ne pas être indifférent à ce qui lui arrive. Et quand il y a de la violence, ne pas la fuir mais la traiter dans la non-violence. C’est vrai dans la vie familiale, dans la vie de bureau etc… Le pape n’est pas un doux rêveur. Il veut faire face aux problèmes, mais dans la non-violence".

Un message qui paraît presque inaudible dans le monde dans lequel on vit, et que le pape François vient pourtant rappeler. "Il a raison de nous secouer là-dessus. De fait, dans la plupart des cas, c’est plus facile et plus fructueux d’appliquer la non-violence que la violence qui se conclut souvent par un enchaînement négatif" explique Mgr Dubost.

Le pape va à la racine du mal. Aimer ce n’est pas un mot, c’est une manière de vivre en respectant l’autre, même quand il fait des erreurs, commente encore Mgr Dubost. "Quand le Christ rencontre les gens, il essaie de les tirer vers le meilleur. C’est ça la non-violence" ajoute l’évêque d’Evry.

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 13h30

Chaque semaine Pauline de Torsiac reçoit un acteur du monde chrétien. Homme ou femme, laïc ou clerc, prêtre, pasteur ou évêque, responsable de mouvement ou d’une congrégation, chanteur, acteur... c’est son actualité qui est mise en lumière et détaillée à cette occasion. L'invité de Pauline de Torsiac est également amené à réagir sur une sélection de sujets qui font l’actualité de la sphère chrétienne cette semaine-là.