Tianjin: des opérations de nettoyage "difficiles et délicates"

Des centaines de sinistrés se sont rassemblés lundi à Tianjin. Ils réclament des dédommagements après les deux explosions qui ont ravagé un entrepôt de produits chimiques mercredi dernier.

Le bilan officiel de la catastrophe s'élève désormais à 114 morts, plus de 700 blessés et 70 disparus. Le maire adjoint de Tianjin, a confirmé que 700 tonnes de cyanure de sodium se trouvaient dans l'entrepôt où l'une des explosions s'est produite. 
Au lendemain de cette catastrophe industrielle de grande ampleur, les interrogations sont nombreuses quant à la politique industrielle menée par la Chine. Les questions de sécurité industrielle semblent bien loin des préoccupations des autorités.
Pour Jean Luc Domenach, directeur de recherche au CERI spécialiste de la Chine, cette catastrophe  ne fait que s’ajouter à une longue série.


Des opérations de nettoyage de grande ampleur, "très difficiles et délicates", sont en cours sur place. Opérations de nettoyage qui pourraient être compliquées par des pluies qui pourraient favoriser la propagation dans l’air de cyanure d’hydrogène. Veolia a été appelé en renfort. Le groupe français va traiter une centaine de tonnes d'eaux usées à Tianjin.