5 contre-vérités sur les religions

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

mardi 28 août à 11h30

Durée émission : 25 min

5 contre-vérités sur les religions

© DR - Patrick Banon : "Les religions n'ont pas inventé la violence, elles sont dans des sociétés violentes."

À force d'être répétées, les contre-vérités deviennent souvent des vérités. Comment démêler le vrai du faux? Patrick Banon met à mal plusieurs contre-vérités sur les religions.

Jésus n'a pas existé, Jésus était chrétien, Jésus n'est pas mort sur la croix, Jésus parlait latin... On parle beaucoup de fake news et de contre-vérités aujourd'hui : elles ne datent pas d'hier mais internet amplifie le phénomène. "Je suis frappé par la force d'idées fausses qui animent la réflexion des personnes." Ce pourquoi Patrick Banon a publié "Anti-manuel des religions" (éd. de l'Observatoire). Parce que ​"les choses répétées à l'infini finissent par plaire", comme disait Horace, et "finissent par nourrir le racisme, l'exclusion des musulmans, la christianophobie, l'antisémitisme, la haine de la laïcité". Jusqu'au rejet des religions. Plus que jamais il nous faut tenir éveillé notre sens critique et garder à l'esprit ceci : "La foi n'a pas besoin d'être prouvée."
 

"Il n'y a pas de religion archaïque, ce sont les pratiques sociales qui sont archaïques, pas les religions elles-mêmes : la religion quand elle se construit est en avance sur la société"

 

1/ Les religions sont en perte de vitesse = FAUX

"Tout le monde dit et répète que les religions vont disparaître, qu'elles sont en perte de vitesse." C'est évidemment faux, pour Patrick Banon qui rappelle au contraire que "le monde est de plus en plus religieux". Certes il y a des religions qui progressent plus vite que d'autres, mais la seule qui baisse d'un point de vue démographique c'est le bouddhisme. "84% de l'humanité se définit à partir d'un système religieux."
• Point de vigilance : Ce n'est pas parce que la moitié des Français se disent sans appartenance religieuse que la moitié de l'humanité n'est pas croyante.

 



 

2/ Les religions sont misogynes = FAUX

"Il n'y a pas de religion archaïque, ce sont les pratiques sociales qui sont archaïques, pas les religions elles-mêmes : la religion quand elle se construit est en avance sur la société." Ainsi Patrick Banon rappelle que "le patriarcat, la séparation du féminin et du masculin et l'infériorisation du féminin, ça date de l'agriculture".
• Point de vigilance : Les religions sont obligées de se construire dans un système pour être écoutées. Patrick Banon parle d'une stratégie de "communication" à propos de la façon qu'on les religions de s'approprier les mythes, les signes et les récits en place. Il écrit : "Chaque religion porte en elle les prémices d'un renversement du monde." 

 



 

3/ La laïcité est un bouclier contre les religions = FAUX

Aujourd'hui en France les "lectures de la laïcité" sont plurielles et "contradictoires". Patrick Banon rappelle que la laïcité n'est ni plus ni moins qu'une "méthode", un "moyen" pour "garantir l'égalité" entre croyants de différentes religions et aussi entre croyants et non croyants.
• Point de vigilance : "À aucun moment la loi de 1905 interdit les religions." Patrick Banon rappelle que dans la loi de séparation de l'Église et de l'État "c'est l'État qui est concerné : pas la société".

 



 

4/ Les monothéismes sacralisent la violence = FAUX

"Les religions n'ont pas inventé la violence, elles sont dans des sociétés violentes."
• Point de vigilance : "La paix est une invention des religions tout simplement parce que le seul système qui existait c'était la guerre : un roi qui ne fait pas la guerre est méprisé."

 



 

5/ L'antisémitisme reposerait sur "un fond de vérité" = FAUX

Face au judaïsme, on sent bien que les rumeurs et contre-vérités ont alimenté un antisémitisme dont on a du mal à se libérer. "C'est la plus longue haine." L'antisémitime, "c'est aussi l'expression d'une société qui a peur", nous dit Patrick Banon, qui parle de ce "besoin de victime sacrificielle pour pouvoir se sortir de ses démons".
• Point de vigilance : Il arrive que des personnes même bien intentionnées soulèvent l'éventualité d'un "fond de vrai", que tout cela n'arrive pas par hasard... Une idée qu'il est nécessaire de vite oublier ! Par exemple, 56% des Français pensent que les juifs sont plus riches que les autres Français. Or aux États-Unis, une étude a montré que dans la population juive, une personne sur cinq est en-dessous du niveau de pauvreté.

 



 

Écrivain, enseignant spécialisé en sciences des religions et en systèmes de pensée, Patrick Banon est l'auteur de "Jésus - La biographie non autorisée" (éd. Michel Lafon, 2013), de "Marie de Magdala - L'apôtre préférée de Jésus" (2014) ou encore de "Marianne en péril - Religions et laïcité : un défi français" (éd. Presses de la Renaissance, 2016).

 

Émission enregistrée en juin 2018

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.