Les lois Jules Ferry ou pourquoi l'école est devenue gratuite, laïque et obligatoire

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 9 septembre 2017 à 14h00

Durée émission : 55 min

Les lois Jules Ferry ou pourquoi l'école est devenue gratuite, laïque et obligatoire

© Wikimédia Commons - École Primaire Supérieure de garçons de Brignoles (Var), carte postale du début XXe siècle

Quand la IIIè République instaure l'école publique, gratuite, obligatoire et laïque, il s'agit de généraliser l'instruction pour encrer les valeurs républicaines dans la société française

Dans les années 1880, un ensemble de lois dites "Jules Ferry" rendent l'école publique, gratuite, laïque et obligatoire. Ces lois s'inscrivent dans le processus politique et social de la IIIè République, soucieuse d'instruire les citoyens et d'installer partout sur le territoire les valeurs républicaines.
 

"Il s'agit d'enraciner le régime républicain au plus profond de la société française"

 

L'instruction pour tous, une idée révolutionnaire

Comme un grand nombre d'idées émises sous la Révolution française, l'instruction pour tous a été concrétisée bien des années plus tard. Parmi les projets qui ont inspiré Jules Ferry en la matmière, celui de Nicolas de Condorcet (1743-1794) d'"'universaliser la scolarisation", émis en 1792.

Cependant, le XIXè siècle n'a pas attendu les années 1880 pour faire progresser la France en matière d'éducation. Ainsi en 1833, la loi Guizot obligeait-elle les communes à ouvrir une école primaire - pour les garçons. Mais l'obligation portait sur l'ouverture de l'école par les communes, elle n'était pas contraignante pour les familles.

 



 

Avant Jules Ferry, qui allait à l'école?

Avant que l'école soit obligatoire pour tous, l'éducation passait par des précepteurs dans les milieux les plus aisés. "Il existait avant la Révolution des écoles paroissiales, c'est l'Église qui avait essentiellement cette fonction de scolarisation, mais il ne s'agissait pas encore d'une scolarisation de masse", explique l'historien. Même si on a pu constater au XVIIIè siècle "une diffusion de la culture écrite".

"Dès les années 1860 on observe une aspiration croissante de la population à une scolarisation plus approfondie des jeunes enfants." Mais il faut attendre la fin des années 1870 et le début des années 1880 pour que les républicains "élaborent cette législation républicaine". Leur objectif: faire durer cette IIIè République. "Il s'agit d'enraciner le régime républicain au plus profond de la société française." Et de faire des petits Français non pas tant des petits savants mais des petits républicains.

 

Invités

  • Jérôme Krop, historien, spécialiste de l'histoire de l'enseignement, maître de conférences en Histoire contemporaine à l'université de Lille

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!