A qui appartient Jésus?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 13 décembre 2016 à 17h03

Durée émission : 55 min

A qui appartient Jésus?

© wikimédia Commons / Image du Saint-Suaire

Existe-t-il un Jésus universel? Historiens, mais aussi chrétiens, juifs et musulmans peuvent-ils avoir une approche commune de Jésus? On en parle avec Christophe Henning.

Existe-t-il un Jésus universel? Il est certainement l'homme le plus célèbre de la planète. L'homme Jésus appartient-il d'abord à l'histoire ou aux croyants? Qu'en disent les juifs, car après tout il était l'un des leurs? Qu'en pensent chrétiens et les musulmans? Alors que les chrétiens s'apprêtent à célébrer sa venue sur terre, que sait-on de Jésus? "La figure de Jésus appartient à tous ceux qui se l'approprient", pour l'historienne Jacqueline Chabbi. Alors que Le Monde de la Bible publie dans son numéro d'hiver 2016 / 2017 un dossier "Jésus face aux historiens, aux juifs, aux chrétiens, aux musulmans", les éditions Gallimard consacrent un volume de la Pléïade aux "Premiers écrits chrétiens".
 

Jésus, portrait-robot

Si voulait dresser "un portrait-robot de Jésus qui serait indiscutable", propose Benoît de Sagazan, on dirait (d'après Daniel Marguerat): "Il est né à une date inconnue, entre l'an VII et l'an IV avant notre ère, il a été baptisé dans le Jourdain par Jean le baptiseur, dont il est devenu le disciple avant de fonder son propre cercle d'adhérents. Avec Jean, il s'attend à la venue imminente de Dieu dans l'histoire. Il partage aussi la conviction que pour être sauvé il ne suffit pas d'appartenir au peuple d'Israël, pratiquer l'amour et la justice est indispensable. Vers l'âge de 30 ans, ce prédicateur populaire rencontre un certain succès en Galilée. Plus que les rabbhis de l'époque il enseigne dans un langage simple..."
 

Histoire et théologie

"Les Evangiles resteront toujours le premier matériau des historiens", précise Benoît de Sagazan. Même s'il est difficile de séparer l'homme des faits vus comme des miracles. Les récits d'enfance, notamment (et puisque Noël approche), sont "profondément théologiques", pour le Père Jacques Nieuviarts. Ils parlent de la naissance du Sauveur plus que de celle d'un enfant. Les premiers écrits chrétiens, tels que recensés dans le volume de la Pléïade, vont des années 90 aux années 200. Parmi eux des textes aussi anciens que certains livres du Nouveau Testament, même s'ils n'en font pas partie. "Nos textes les plus anciens du Nouveau Testament, ce sont les épîtres de Paul, que l'on dater vers l'an 50", explique Jean-Marie Salamito.
 

Le Jésus de l'islam

La figure de Jésus n'est pas la même dans l'islam, si l'on parle du Coran ou de la tradition musulmane postérieure à la rédaction du Coran. L'historienne insiste donc sur la nécessaire "périodisation" pour comprendre l'évolution de la place de Jésus dans l'islam. Il y a bien eu appropriation de la figure de Jésus, même si le premier personnage en lien avec le christianisme qui apparaît dans le Coran, "ce n'est pas Jésus mais Marie", observe Jacqueline Chabbi. "Dans la période la plus ancienne, le Coran n'est pas christique, il est marial."

 

Invités

  • Jacqueline Chabbi , historienne, spécialiste du monde arabe

  • Jean-Marie Salamito , historien, spécialiste du christianisme primitif

  • Père Jacques Nieuviarts , prêtre assomptionniste, exégète, conseiller éditorial de Prions en Eglise

  • Benoît de Sagazan , journaliste, rédacteur en chef du Monde de la Bible

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 17h03

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Eglise, développement personnel... Chaque semaine, Christophe Henning anime une table ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.