Réouverture du Musée des Beaux Arts et d'Archéo de Besançon le 16 novembre 2018

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

jeudi 18 juillet à 6h30

Durée émission : 12 min

Réouverture du Musée des Beaux Arts et d'Archéo de Besançon le 16 novembre 2018

© Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon

Après quatre années de travaux le Musée des Beaux Art et d'archeologie de Besançon a réouvert ses portes au public vendredi 16 novembre. A cette occasion Thierry Lyonnet vous propose de rencontrer le directeur de ce musée : Nicolas Surlapierre et de decouvrir la richesse artistique et architectural du plus ancien musée des Beaux Art de France

Ce vendredi 16 novembre, le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon ouvre ses portes. Après quatre ans de travaux de rénovation, il est inauguré par Emmanuel Macron. C'est la première fois depuis son élection en 2017 que le chef de l'État est en visite en Franche-Comté. Si le musée des beaux-arts de Besançon suscite un tel déplacement, c'est qu'il s'agit tout simplement du plus ancien musée de France, et l'un des cinq plus importants de notre pays.
 

 

Le musée le plus ancien de France

À la fin de sa vie, l'abbé Jean-Baptiste Boisot (1638-1694), grand érudit et personnalité importante de la ville de Besançon, a décidé d'offrir ses collections (livres, antiquités, toiles) à sa ville natale. Lui qui avait toute sa vie eu à cœur de partager ses connaissances, a souhaité que ses collections soient acessible au grand public un jour par semaine. À cette époque, "c'était complètement nouveau, ça ne se faisait pas", comme l'explique le directeur du musée.
 

L'un des musées "les plus atypiques" de France

"Lorsque vous rentrez dans le musée vous avez ce grand narthex néoclassique avec aussi des petits clins d'œil à la culture romantique de l'époque, et subitement vous tapez véritablement dans un magnifique quadrilatère de béton, qui est presque une sculpture en soi, dans lequel nous accrochons une grande partie de nos collections." Son originalité architecturale, le musée la doit à Pierre Marnotte (1797-1882), Louis Miquel (1913-1986) et Adelfo Scaranello. Trois architectes aux styles "très très différents". Le premier est célèbre pour ses restaurations néoclassiques, Miquel était un disciple du Corbusier. Et Scaranello, qui a dirigé le chantier de restauration, vient de l'école minimaliste.
 

Invités

  • Nicolas Surlapierre, directeur du musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 13h15 et 20h45 et le dimanche à 08h30

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!