Appel à témoins

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

mardi 4 juin à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

​En novembre 2018, l’Assemblée plénière de la CEF puis celle de la CORREF, votaient la création d’une commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE).

00:00

00:00

Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du Conseil d’État en était nommé président. Quelques semaines plus tard, ce dernier annonçait la composition de sa commission, avec des membres retenus pour leur indépendance et leur excellence professionnelle. Depuis lors, elle a reçu nombre de grands témoins, d’associations de victimes et par ailleurs des dizaines de courriers de témoignage.
 
Cette semaine, la commission lance un grand appel à témoins, car rien ne pourra changer si la parole n’est pas d’abord donnée aux victimes et aux témoins d’abus et d’agressions sexuels sur mineurs comme sur personnes en situation de vulnérabilité. La priorité est que soit exprimée et recueillie la parole de ceux qui ont souffert et souffrent dans leur chair, comme dans le tréfonds de leur âme. Sans cette reconnaissance, pas de mémoire.

C’est là un travail vital pour tenter de toucher vraiment l’ampleur du mal commis, des traumatismes subis, de la façon dont le déni, le silence et la complicité parfois sont venus les redoubler. Ce travail ne guérira malheureusement pas les vies bouleversées, blessées, parfois brisées. Mais il permettra d’entendre, de comprendre ce qui peut et doit l’être, de prévenir et de proposer, publiquement, de nouvelles voies pour sortir de ces pages scandaleuses et tragiques.

Je sais qu’aujourd’hui des victimes ou des associations de victimes ne font pas confiance à cette instance la pensant encore inféodée à l’Église car nommée par elle. Ce sera à la commission de prouver, à chaque pas, son indépendance pour gagner leur confiance. Je la sais déterminée dans ce travail de vérité au service de celles et ceux qui n’ont que trop souffert et, profondément, de l’intérêt général.

Alors mes amis, si vous avez été victime, si vous connaissez des victimes, si vous avez été témoins, d’une manière ou d’une autre, appelez le numéro dédié, ou adressez un courriel ou un courrier postal. Cela, autant qu’il vous est possible.

Les dernières émissions