Beau joueur

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 26 juin à 8h52

Durée émission : 3 min

La chronique Cinéma

"Beau joueur", un documentaire de Delphine Gleize qui a suivi l’équipe de l’Aviron Bayonnais pendant la saison 2016-2017, alors qu’elle venait de réintégrer le TOP14.

Soyons honnête, je ne connais pas grand-chose aux règles du rugby mais ça tombe bien parce que ce n’est pas indispensable pour ce film ! La réalisatrice aime visiblement ce sport mais elle a choisi de filmer surtout ses joueurs, les entrainements, les bancs de touches, les mi-temps. Et elle nous fait découvrir de l’intérieur d’un club, ce "sport de voyou joué par des gentlemen" selon le dicton anglais.

Et il y a un peu de ça quand on voit ces grands costauds qui lisent pendant leur pause des romans de Françoise Sagan ou des essais de philosophie ! Pour les matchs, la réalisatrice a choisi de les laisser hors-champ, car elle dit qu’elle n’aurait pas pu atteindre la qualité visuelle des retransmissions télévisées auxquelles on est habitués ! Elle les filme donc de dos et on les suit dans les yeux des remplaçants au bord du terrain, grâce aux chants ou aux commentaires des supporters, et à travers les scores qui s’affichent à l’écran !
 

CE QUI NOUS MENAGE DONC QUAND MEME UN PETIT SUSPENSE ?

Oui l’enjeu pour le club était de dépasser l’euphorie de leur sélection et de rester dans ce TOP14. Surtout après un début de saison difficile ! Mais très vite, le sujet du film se déplace vers autre chose. Vers l’importance du groupe et vers son entraineur, Vincent Etcheto. Il a cette capacité à garder des hommes motivés et combatifs, malgré les coups et les défaites qu’ils subissent. Il lui faut, à chaque fois, trouver les bons mots pour dire aux joueurs la vérité sur les matches, même quand ils ont été mauvais, mais sans les décourager… Et c’est tout un talent !

Delphine Gleize a filmé seule au sein de l’équipe pendant 7 mois, dans un grand respect mutuel du travail de chacun. Elle était la seule femme au milieu de 35 hommes et elle a su capter leur envie de gagner, leurs déceptions, les blessures et les limites de la technique quand c’est l’humain qui rentre en jeu.
 

DELPHINE GLEIZE S’ETAIT DEJA INTERESSEE A L’UNIVERS SPORTIF AVEC UN PREMIER DOCUMENTAIRE SUR LE MONDE DU CHEVAL, « CAVALIERS SEULS », QU’ELLE AVAIT CO-REALISE AVEC JEAN ROCHEFORT.

Oui et elle lui dédie ce film-là d’ailleurs ! Elle y parlait déjà de transmission et d’amour du sport. Mais dans ce second documentaire, elle ne connaissait pas l’issue de la saison quand elle l’a filmée. D’où l’importance du montage final, dont elle a tiré une première version de 9h40 puis celle-ci de 1h40 !

Et coup de chance pour la sortie du film, l’Aviron Bayonnais a de nouveau intégré le Top14 pour la saison prochaine, en battant Brive in-extremis, en mai dernier, 21 à 19 !

 

 

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr