Karl Marx

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Philosophie

mardi 18 décembre 2018 à 8h52

Durée émission : 3 min

La chronique Philosophie

Laurence Devillairs vous propose une chronique en philosophie.

J’ai un peu d’avance, je le sais, mais je voudrais parler de Noël

De Noël ?! Cela dit, c’est dans tous les esprits, c’est noté dans tous les agendas… 

Et, justement, ma question est la suivante : qu’allons-nous fêter le 25 décembre ? Certains esprits chagrins diront que la fête est trop commerciale, qu’elle en perd sa beauté et son mystère. Certains rétorqueront, à bon droit, que dépenser son temps et son argent pour trouver le cadeau qui plaît, c’est cela aussi, c’est déjà cela, Noël.

Certains encore diront que Noël est une histoire, de celle que l’on raconte sans se lasser, mais que, comme beaucoup d’histoires, elle endort les consciences et ensommeille les esprits. C’est dans des termes assez approchants, ce, qu’un jour, Marx a dit… La religion, c’est l’opium du peuple. 

Pourquoi ? Parce qu’elle dit la souffrance de l’homme, la misère qui est la sienne, mais que, dans le même temps, elle l’escamote, elle la cache. La religion, dit Marx, "est l’âme d’un monde sans cœur", le "soupir" de l’homme "accablé". Mais elle l’empêche d’agir, de voir la réalité en face, pour ensuite la changer. Elle propose, c’est toujours Marx qui parle…

C’est la matinale Marx sur RCF ! La religion est l’opium du peuple car elle propose un bonheur illusoire, un rêve, dit Marx, qui n’est pas le bon. Et il a tort : la religion n’endort pas. Elle est, au contraire, la secousse la plus vigoureuse donnée à nos conforts et à nos certitudes. Elle dit ce que nous ne voulons pas entendre, comme le fait d’avoir à aimer nos ennemis, ou que les premiers seront les derniers. Elle n’escamote rien, n’édulcore rien. Elle n’anesthésie pas : elle réveille. Elle dérange.

C’est cela que nous fêterons le 25 décembre : un roi sans armée, un messie sans demeure, un Dieu sans tambour ni trompette. Et ce sont alors toutes nos autres consolations qui nous sembleront illusoires. Oui, Marx a tort : l’encens n’a définitivement rien à voir avec l’opium. Joyeux Noël à tous.

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 8h52 et 15h15

Chaque mardi dans la Matinale RCF, vous retrouvez l'instant Philosophie de Laurence Devillairs.

Le présentateur

Laurence Devillairs

Philosophe, enseignante au Centre Sèvres et à l'Institut catholique de Paris, Laurence Devillairs est spécialiste de l'âge classique et du cartésianisme.