La Chronique Cinéma : depuis Cannes !

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 22 mai à 8h52

Durée émission : 3 min

La chronique Cinéma

Une chronique de cinéma depuis Cannes avec Claude Lelouch et les frères Dardenne !

BONJOUR VALERIE ALORS VOUS ETES CETTE SEMAINE AU FESTIVAL DE CANNES ; ET LE SOLEIL N’A PAS ENCORE BEAUCOUP BRILLE SI J’AI BIEN COMPRIS  MAIS LES FILMS ET LES STARS OUI !

Le délégué général Thierry Frémaux nous a offert jusqu’à maintenant une sélection de très grande qualité. Avec beaucoup de nouveaux réalisateurs, dans la sélection Un certain regard notamment, mais aussi de très grands films de la part de vétérans du Festival.
 

ET IL Y EN A DEUX QUI SORTENT EN SALLES AUJOURD’HUI : « LE JEUNE AHMED » DES FRERES DARDENNE ET, HORS COMPETITION, « LES PLUS BELLES ANNEES D’UNE VIE » DE CLAUDE LELOUCH

Oui et comme on fête cette année les 80 ans du Festival, je voudrais d’abord rendre hommage Stéphanie à celui qui a contribué à son histoire. C’est Claude Lelouch qui revient, 53 ans après sa Palme d’or pour « Un Homme et une Femme », avec les mêmes acteurs et son nouveau film Les plus belles années d'une vie

Pour son 49ème long métrage, il reprend ses thèmes de prédilection : l’amour, le cinéma, le tourbillon de la vie et du temps qui passe. Et son titre vient d’une citation de Victor Hugo qu’il a placé en exergue : « Les plus belles années d’une vie sont celles que l’on n’a pas encore vécues ».

C’EST DONC UNE SUITE DE L’HISTOIRE JOUEE PAR JEAN LOUIS TRINTIGANT ET ANNOUCK AIMEE EN 1966 ?

Alors ce n’est pas vraiment une suite ! Claude Lelouch a toujours son style bien à lui, il aime brouiller les frontières entre sa vie et son cinéma, entre le présent et le passé, entre le rêve et la réalité. Il alterne donc un peu tout ça dans son film, avec de nombreux extraits de Un Homme et une femme et avec Jean Louis et Anne/Annouck aujourd’hui.

Dans le fim, iIs se sont perdus de vue depuis longtemps, ils se retrouvent grâce au fils de Jean-Louis. Ils ont vieilli, lui perd un peu la mémoire, elle est toujours aussi belle. Et leurs souvenirs reviennent, sur un banc, des choses simples et banales échangées mais qui font la valeur d’une vie.

Le film est un regard sur ce qui reste d’une relation malgré la séparation. C’est aussi une déclaration d’amour au cinéma, pour sa capacité à s’affranchir du temps et à réunir les êtres.
 

ALORS LE PARI ETAIT AUDACIEUX ! JEAN LOUIS TRINTIGNANT A 88 ANS AUJOURD’HUI ET ANNOUCK AIMEE, 87

Oui c’est sûr ! En fait, ils en ont eu l’idée en fêtant les 50 ans de leur premier film et ils s’étaient gardé la liberté de ne pas le sortir s’il n’en valait pas la peine. Mais ils sont toujours beaux et pétillants malgré les années, avec en plus peut être, la légèreté de ceux qui n’ont plus rien à prouver. Et Claude Lelouch, qui lui a 81 ans, a toujours le même enthousiasme de jeune homme et encore 3 projets de films en cours.
 

UN MOT VALERIE POUR FINIR SUR « LE JEUNE AHMED » DES FRERES DARDENNE ?

Oui Stéphanie. C’est un film tout en sobriété et en même temps très percutant, à la manière des Dardenne, sur la difficile déradicalisation des jeunes ! Et ce qui est interessant ici, c’est qu’ils le font en dehors de toute problématique sociale ou politique pour se concentrer sur l’aspect culturel et religieux de l’islamisme.

Alors souhaitons-leur, comme pour Ken Loach, une troisième Palme : ce qu’aucun cinéaste n’a encore jamais obtenu ! Mais la concurrence va etre très rude cette année !
 
 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr