Montagne

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 11 décembre 2019 à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

Un mot aride et dont il faut remonter l'origine par monts et vallées

Montagne, c’est un mot magique. Et il y a vraiment de quoi en faire une montagne… Nos dictionnaires en offrent des pages parmi lesquelles on a du mal à s’y repérer, on se perd facilement en montagne. Du coup il faut revenir aux sources, et donc au « mont ».

En effet, « mont » est tout simplement issu du latin « montis » de même sens, et sans doute rattaché à une racine indo-européenne men, désignant ce qui est saillant. On sera d’ailleurs surpris de relever au passage que notre « menton » en est issu, tout comme le breton "menez, définissant la montagne."

On atteste du français mont dès le Xe siècle, le mot montagne apparaissant lui aussi très tôt au XIe siècle, attesté en 1080 dans la Chanson de Rolland, ou Rolland sonne du cor en passant un col des Pyrénées. Et de fait, en relisant Furetière on constate que comme aujourd’hui, la différence entre « mont » et « montagne » est délicate dans les désignations. « Montagne, écrit-il, c’est le vrai synonyme de mont ; & cependant il y a quelques lieux où on l’emploie plus agréablement qu’en d’autres, car on dit les montagnes d’Auvergne, & non pas les monts ; & on dit les monts Pyrénées, & non pas les montagnes Pyrénées. » À dire vrai, aujourd’hui on évoque aussi les « monts d’Auvergne ».

On aime la définition qu’il donne de la montagne : « Un pays de montagnes est un pays bossu & inégal ». Et de rappeler que « les bandits, les séditieux ont leurs retraites dans les montagne ». Et comme toujours c’est un plaisir de relever les quelques proverbes très en usage au XVIIe siècle, comme par exemple : « Il n’y a pas de montagnes sans vallée. »

Sans oublier qu’un mensonge peut être « gros comme une montagne » mais qu’inversement existe « la foi qui déplace, soulève des montagnes ». Attention toutefois à ne pas « faire battre des montagnes ». Mais on va laisser la paroles à nos auteurs préférés de définitions. Les auteurs de mots croisés atteignent en l’occurrence des sommets.

Par exemple pour deviner la montagne en partant de l’air de la montagne connu pour ses bien faits, que proposent-ils ? « Un air de faîte », f a î t e, évidemment, le sommet. Quant au chalet de montagne, les voilà proposant « Hutte aux pistes » [utopiste], en trois mots, hutte plus loin aux plus loin pistes… Ah vite le bon air, tout là-haut sur la montagne 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.