Pierre Jacquand (L'Arche France): "Jean Vanier nous a menti"

Présentée par PR-19067

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 24 février à 8h10

Durée émission : 12 min

Pierre Jacquand (L'Arche France): "Jean Vanier nous a menti"

© RCF

​Samedi dernier, un rapport diligenté par l’Arche internationale révélait la part d’ombre de son fondateur, Jean Vanier, auteur de "relations sexuelles sous emprise".

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

"Une emprise psychologique et spirituelle"

Une grande figure du christianisme, qui aura permis de changer de regard sur le handicap mental. Un homme adulé de tous, sauf de ses victimes. Un rapport publié samedi 22 février dernier, commandé par l’Arche internationale, a révélé en effet que son fondateur serait l’auteur de "relations sexuelles sous emprise" avec au moins six femmes, adultes et non handicapées.

"Nous avons reçu six témoignages concordants, qui couvrent la période de 1970 à 2005, de femmes qui nous disent avoir eu des relations sexuelles avec Jean Vanier, à son initiative. Des relations qu’il demandait de garder secrètes. Des relations qu’il associait à des justifications mystiques. Des relations qui attestent d’une emprise psychologique et spirituelle" explique Pierre Jacquand, responsable de l’Arche en France, au micro de Stéphanie Gallet.
 

Une collusion avec son père spirituel

Des révélations retranscrites dans le cadre d’une enquête diligentée par l’Arche internationale, et qui plongent le mouvement dans un état de tristesse et de sidération intense. "Il y a un tel écart entre l’homme que nous connaissions et ce que nous apprenons aujourd’hui. En moi, il y a un pauvre qui pleure. Je pense à toutes les personnes en situation de handicap qui ont vécu avec lui pendant des décennies. Je pense à toutes les personnes pour qui il était une référence, un emblème" ajoute-t-il.

Il y a les relations sexuelles sous emprise. Mais il y a aussi dans ce rapport un éclairage sur les relations troubles que Jean Vanier entretenait avec Thomas Philippe, cofondateur de l’Arche. Un dominicain, père spirituel de Jean Vanier, grand prédateur sexuel. Une tâche dans l’histoire de l’Arche. De son vivant, on se demandait comment Jean Vanier pouvait ne pas savoir. Aujourd’hui on sait qu’il savait. "Nous avons eu accès à des sources inédites, notamment une correspondance entre Jean Vanier et le père Thomas, très riche, qui nous a révélé que Jean était au courant dès le début des années 50, sur les agissements du père Thomas. Nous avons aussi compris qu’il adhérait aux théories faussement mystiques du père Thomas, et qu’il pratiquait avec des femmes consentantes ces pratiques érotico-mystiques" lance Pierre Jacquand.
 

L'enquête se poursuit

Trois conclusions s’imposent dès lors : Jean Vanier a eu des comportements plus que déplacés avec des femmes. Il a menti en affirmant ne pas être au courant des agissements de son père spirituel. Et enfin il ne l’a jamais empêché de nuire. "Jean a eu à plusieurs reprises l’occasion de s’exprimer sur les relations que le père Thomas avait eu avec des femmes. Il nous a donc menti. […] Il y a comme un sentiment de trahison qui nous habite aujourd’hui" estime le responsable de l’Arche en France.

Six victimes à l’heure actuelle. L’Arche est néanmoins prête à accueillir d’autres témoignages, si cela devait arriver. "Nous sommes préparés à les recevoir. Nous avons une commission constituée de personnes expertes dans le recueil de témoignages pour écouter si besoin les personnes qui viendraient nous voir" lance Pierre Jacquand. Pour ce dernier, personne dans l’Arche n’aurait couvert les turpitudes de Jean Vanier, mais, conclut-il, "nous allons poursuivre notre enquête".

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.