Rougeole: l'Inserm rappelle l'importance de la vaccination

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

vendredi 16 février à 6h41

Durée émission : 4 min

Rougeole: l'Inserm rappelle l'importance de la vaccination

© Pixabay

​Retour sur le décès d’une jeune femme de 32 ans décédée mardi dans la Vienne, après avoir contracté la rougeole, et sans avoir été vaccinée contre cette maladie.

Pour les autorités sanitaires, ce cas illustre les dangers d’un taux de vaccination insuffisant en France contre cette maladie très contagieuse et pour laquelle il n’existe aucun traitement. La ministre de la Santé, Agnès Buzin, a demandé que toutes les personnes qui ne sont pas vaccinées le fassent et se mettent à jour.

Les pouvoirs publics estiment que ce drame est arrivé suite à un manque de couverture maximale de vaccination car la plupart des cas surviennent chez des gens qui n’ont, soit pas été vaccinés, soit qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin alors qu’il en faut deux.

Faut-il exhorter les Français à respecter les calendriers vaccinaux ?

"Absolument. Il faut les exhorter à respecter les calendriers vaccinaux pour les enfants dans un premier temps. Et puis il faut comme le dit la ministre, que les gens qui ne sont pas à jour de vaccination se fassent vacciner au plus vite. Cet épisode malheureux dont on vient d’avoir connaissance illustre tout à fait l’importance de la vaccination, pour les adultes aussi" explique Marie-Paule Kieny, directrice de recherche à l’Inserm.

On a peut-être tendance à oublier que cette maladie ne concerne pas que les pays en voie de développement. Pour preuve, une épidémie touche actuellement la nouvelle Aquitaine où 269 cas ont été répertoriés ces dernières semaines. Aujourd’hui, même en France, on peut mourir de la rougeole.

"Absolument. Il n’y a pas de traitement spécifique contre la rougeole. Et donc la seule façon d’éviter ces épidémies c’est d’obtenir un taux de vaccination élevé. Il y a une immunité individuelle quand les gens se font vacciner. D’autre part, quand 94 % de la population est vaccinée, il y a une immunité de groupe qui veut dire que c’est la communauté entière qui est protégée contre la maladie infectieuse. Dans le cas de la rougeole, on est bien en-deçà de ce seuil d’immunité de groupe, plus bas que 80 %" ajoute la directrice de recherche à l’Inserm?

Quels sont les conseils à prodiguer aux Français ?

"Il faudrait que tous les Français aillent consulter leur carnet de vaccination quand ils en ont un. S’ils n’en ont pas, qu’ils aillent consulter leur médecin et qu’ils se fassent vacciner au plus vite contre la rougeole" conclut Marie-Paule Kieny.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h41 et 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!