Test

Présentée par PR-20130

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 1 avril à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

Test, teste, tête ? Mais d'où vient-il ce mot qui sonne anglais, mais qu'on a assimilé à notre vocabulaire courant. Allez, on va le radiographier.

Test, le mot est sur toutes les bouches. Jusqu’ici on l’assimilait au test de grossesse, ou de quotient intellectuel, ce que je n’ai jamais voulu passer pour éviter une mauvaise surprise. En fait, test c’est hélas un mot qui avec la pandémie prend du poids. Et pour nous un intérêt historique, d’où vient-il en en effet, ce tout petit mot ?

En effet, on date son entrée en France, en provenance de l’Angleterre en 1893 d’où son orthographe qui sonne anglaise en effet. Mais en réalité, ce test venait d’un mot en usage au Moyen Âge en ancien français, où il désignait une poterie. Et c’est là qu’on doit le rapprocher du mot au féminin, la tête, qui s’écrivait bien sur la teste avec un s. En fait la tête, celle qu’on a sur les épaules, tient son nom d’une image, tout comme on compare la tête familièrement à un melon, à une noix. En fait en latin testa, c’est une coquille dure, puis une sorte de terre cuite, et par assimilation la boîte crânienne. Et c’est vers 1050 que le mot teste ou test a désigné à la fois en français le crâne, mais encore une poterie. Et comme vous le savez, les Anglais nous ont emprunté beaucoup de mots dont celui-ci, test qui a désigné pour eux une coupelle, sans doute au départ en terre cuite, puis en métal, destinée à isoler les métaux précieux. Et de cette opération naquit le test en tant que moyen de déterminer la qualité, la pureté de quelque chose. Et en 1673, le test désigna le serment introduit par le Parlement britannique, pour prouver sa foi, le test déterminant l’engagement religieux. De là, l’idée de test passa peu à peu dans d’autres domaines et dès 1893, ce furent des expérimentations vérifiant tel ou tel aspect mental, physique. C’est à ce moment-là que le mot passe en français.

Vont alors proliférer différents types de tests, par exemple le test de Rorschach, vous savez, l’interprétation libre d’une tache d’encre. Il y a aussi le test de l’effort pour vérifier notre état cardiaque. Et puis tous ces tests pour notre quotient intellectuel. Enfin, vers 1970 apparut le test de grossesse. Bon moi je rêve du test de résistance au croissant, dans un café plein de monde. Eh oui, c’est qu’à la maison il n’y a pas de croissant !

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.