Un fonds en faveur des écoles des chrétiens d’Orient va voir le jour

Présentée par PR-18241

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 27 janvier à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© Manifestation d'élèves chrétiens à Nazareh - AHMAD GHARABLI AFP

Emmanuel Macron l’a annoncé la semaine dernière à l’occasion de son déplacement en Israël pour célébrer le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

L’idée de ce fonds de soutien avait été suggérée dans un rapport commandé par Emmanuel Macron et remis il y a un an au ministre des Affaires étrangères. Le document portait sur le renforcement de l’action de la France pour protéger le patrimoine du Moyen-Orient mais aussi pour soutenir le réseau éducatif des communautés chrétiennes de la région. En annonçant la création de ce fonds la semaine dernière à Jérusalem, Emmanuel Macron a rappelé la place des chrétiens d’Orient dans cette région du monde et l’importance pour la France de les soutenir.
 

Une enveloppe nécessaire de plus d'un million d'euros

Cette appui d’Emmanuel Macron, de la France, en faveur des chrétiens d’Orient réjouit en premier lieu celui qui a soufflé cette idée au Chef de l’Etat. La création de ce fonds était la recommandation principale du rapport dans le domaine de l’éducation. Il faut savoir que plus de 400.000 élèves reçoivent un enseignement en français au Moyen-Orient dans les écoles chrétiennes. L'auteur de ce rapport, Charles Personnaz, directeur à l’Institut national du Patrimoine, s’en réjouit au micro de RCF.

Cet appui financier de la France pour les écoles chrétiennes d’Orient est d’autant plus important dans un contexte troublé. L’effet dévastateur de Daech suivi des récents mouvements de contestation sociale en Irak et au Liban fragilise l’action menée par ces écoles chrétiennes francophones, comme le rappelle Charles Personnaz.

Pour l’instant, on ne connaît pas le montant que l’Etat compte octroyer à ce fond. Une réunion interministérielle entre le ministère de l’Education nationale, celui des Affaires étrangères et Matignon devrait permettre de trancher. Charles Personnaz évalue de son côté entre un million et un million et demi d'euros l’enveloppe nécessaire pour soutenir ce réseau d’écoles chrétiennes.
 

Une bonne nouvelle pour les acteurs locaux

Au sein de l’Enseignement catholique, le réseau Barnabé a pour mission d’aider à l’apprentissage du français au sein d’une trentaine d’ écoles chrétiennes de Terre sainte. Alice de Rambuteau anime ce réseau. Elle explique à RCF pourquoi le soutien de l’envoi de volontaires et de la formation des professeurs est une bonne nouvelle.

L’Oeuvre d’Orient, qui soutient depuis longtemps ces établissements, se réjouit également de la création de ce fonds qui contribuera à pérenniser cette mission. C'est ce que rappelle le directeur de l’Œuvre d’Orient Mgr Pascal Gollnisch, interrogé par Pauline de Torsiac.

Actuellement, il existe deux grands centres de réseau d’écoles chrétiennes en Egypte et au Liban. Mais il existe aussi des écoles qui porte cette éducation et ses valeurs, dans toute la région en Israël, Palestine en Irak en Syrie et même en Turquie.

 

Les dernières émissions