Jésus parlait en paraboles, ces perles évangéliques subversives

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 17 novembre à 23h00

Durée émission : 55 min

Jésus parlait en paraboles, ces perles évangéliques subversives

© Benoît Petit - P. Alberto Fabio Ambrosio, dominicain

Les paraboles nous empêchent de nous installer dans nos certitudes. C'est la conviction du dominicain fr. Alberto Fabio Ambrosio, qui invite à relire ces perles évangéliques subversives.

Un nouveau regard sur les paraboles. Après 11 années passées à Istanbul, à étuder l'islam de Turquie et plus particulièrement le soufisme, le dominicain Alberto Fabio Ambrosio a publié un essai sur les paraboles. Même s'il n'a rien délaissé de sa foi chrétienne et de son attachement à l'Église en s'intéressant à l'islam, c'est un regard enrichi et renouvellé sur l'Évangile qu'il propose dans "Une lutte sans merci - Actualité des paraboles" (éd. Empreinte Temps présent). Une vision renouvellée aussi sur la foi chrétienne, plus incarnée et ancrée dans la vie ordinaire qu'on aurait tendance à l'envisager.
 

"Ce n'est pas la foi qui parle de la vie mais la vie qui ouvre à la foi"

 

Qu'est-ce qu'une parabole ?

L’Évangile regorge de paraboles, ces petites histoires très imagées dont Jésus avait le secret. Il y évoque la vie ordinaire de son époque : le pain qui lève grâce au levain, le sel qui donne du goût, la vigne, un festin ouvert à tous, une brebis égarée, le cultivateur qui sème à tout vent, un trésor à découvrir dans un champ... Ces histoires qui continuent de nous parler ce sont les paraboles.

 

LA "PARABOLE DU SEMEUR"  (Mt 13, 1-9) "Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage.
Il leur dit beaucoup de choses en paraboles: «Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende !»
"
> Lire la suite

 

Pourquoi Jésus parlait-il en paraboles ?

"Parce que Jésus veut atteindre le cœur de tout le monde, explique fr. Alberto Fabio Ambrosio, il n'y a que la vie concrète qui puisse parler à l'homme de la foi." Manger, partager, dormir, tout cela parle de la foi. "Ce n'est pas la foi qui parle de la vie mais la vie qui ouvre à la foi."

Comment se fait-il que Jésus, le fils de Dieu, n'a pas fait de catéchèse ou de théologie ? Pour Alberto Fabio Ambrosio c'est en tout cas le signe que : "Il y a une sorte de matérialisme dans la foi c'est-à-dire que notre foi doi têtre ancrée dans la vie concrète, ordinaire."

 



 

comment les paraboles (r)éveillent la foi

Fr. Alberto Fabio Ambrosio a intitulé son ouvrage "Une lutte sans merci", allusion à Lotta continua, ce mouvement maoïste terrorisme qui a marqué l'Italie des années 70 et insinué alors "un esprit de peur et de crainte", se souvient le dominicain. "Lotta continua", un nom qui l'a toujours interpellé, car pour lui c'est la "vie évangélique" qui est une une lutte continue. "La vraie lutte continue de l'Évangile c'est de retrouver chaque jour, chaque instant, la nouveauté de l'Évangile."

À la suite du pape François, qui parle souvent de "la nouveauté de l'Évangile", fr. Ambrosio nous explique que la pire chose qui puisse arriver à notre foi c'est de tomber dans la routine. "Cette routine tue l'Évangile." Le risque, c'est de s'habituer, "quand la foi devient un discours, des paroles qui perdent de l'épaisseur".
Justement, ce que montre le dominicain dans son ouvrage, c'est que les paraboles nous stimulent, nous réveillent, nous piquent parfois. Bref, elles changent notre regard et bousculent notre petite logique purement humaine.

 

Invités

  • Fr. Alberto Fabio Ambrosio , dominicain, historien, anthropologue des religions, spécialiste de l'histoire du soufisme ottoman, enseignant à la Luxembourg School of Religion and Society, au Centre Sèvres (Paris) et au Pontificio Istituto di Studi Arabi e d'Islamistica

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 23h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.