Justice et compassion: quand l’Évangile nous bouscule

Présentée par UA-83171

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 17 juillet à 21h00

Durée émission : 55 min

Justice et compassion: quand l’Évangile nous bouscule

© Wikimédia Commons - Le Bon Samaritain, Van Gogh, 1890, Rijksmuseum

Quand quelques-uns jouissent de tout pendant que le reste de la population lutte pour sa survie, l’Évangile nous commande de combattre l’injustice et de faire preuve de compassion.

"Apprenez à faire le bien : recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve." (Is 1, 17)* Ces mots sont ceux du prophète Isaïe, dans l'Ancien Testament. Dans le Nouveau Testament aussi, il est question du soin des opprimés. Quant au Christ, s'il en a parlé, il a surtout incarné la justice et la compassion : en le regardant et observant la tradition chrétienne on peut méditer ces deux notions avec le Père Bernard Ugeux. En République démocratique du Congo (RDC), où il vit depuis une dizaine d'années, ce Père Blanc accompagne notamment des femmes victimes de violences sexuelles ou mutilées par des bandes armées. Évoquer la justice et la compassion évangéliques à la lueur de son expérience prend une tournure décisive et nous conduit à l'essentiel.
 

Qu'est-ce que la justice ? 

"Moi quand j'entends justice, confie Bernard Ugeux, j'entends ce qui doit être donné à chaque personne afin qu'elle puisse vivre dans la dignité : donc le respect des droits et des devoirs de chacun." 

Le prêtre rappelle que cette notion de justice, on la retrouve aussi bien dans la Bible que dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, la première ayant profondément influencé la seconde.
 

Quand l'injustice est structurelle

Ethnocentrisme, racisme, élitisme, lutte des classes, rejet de l'autre... L'histoire montre hélas que cette idée de justice n'a "jamais été complètement appliquée parce qu'on n'a jamais pleinement reconnu l'égalité entre les humains". 

Pour le Père Ugeux, la violence provient souvent soit de "la brutalité de ceux qui dominent soit de la révolte de ceux qui voient que leurs droits ne sont pas respectés". Et dans certaines cultures, c'est la société tout entière qui est organisée autour de la violence : la violence y est structurelle.
 

Jésus et la justice

On dit que le Dieu des chrétiens est un Dieu de justice. Dans les Évangiles, on remarque que Jésus n'a pas pris position pour contre les injustices comme le font les militants aujourd'hui. "Toute sa vie toute l'attitude de Jésus a été une attitude de respect et d'intégration des exclus." Le Christ a "continuellement rappelé que l'être humain est infiniment précieux aux yeux de Dieu" : une façon de rendre à chacun sa dignité.

 

(* Source : AELF)

 

Invités

  • Père Bernard Ugeux, prêtre de la communauté des missionnaires d'Afrique (Pères Blancs), chargé de la formation des religieux à Bukavu (RDC), théologien, anthropologue

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!