Colette Combe, psychanalyste et iconographe

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Témoin

mardi 20 décembre 2016 à 21h00

Durée émission : 55 min

Colette Combe, psychanalyste et iconographe

© éd. Nouvelle Cité

La psychanalyste Colette Combe considère son métier comme un art, au même titre que l'iconographie qu'elle pratique depuis longtemps. Elle répond à Béatrice Soltner.

A la croisée des arts, entre iconographie et psychanalyse. L'écriture d'une icône est un long travail, qui recquiert une grande patience: polissage du bois, dessin préparatoire, choix des couleurs et bien d'autres. De la patience, il en faut aussi au psychanalyste pour aider un patient, l'écouter et l'amener à naître à lui même. ​Un travail où la parole et les rêves seront les outils privilégiés pour ensemble dévisager les peurs. De ces croisements, Colette Combe, psychanalyste et iconographe, a fait le thème de son dernier livre "L’icône par la porte du rêve - Art, psychanalyse et spiritualité" (éd. Nouvelle Cité).
 

Une collaboration fructueuse

En 2002, Kaspars et Ruta Poikans, couple d'artistes originaires de Lettonie, ont ouvert un atelier d'icône à l'abbaye Notre-Dame des Dombes (Ain), l'Atelier Saint-Luc. Tous deux rattachés à la communauté du Chemin Neuf, communauté catholique à vocation oecuménique, ils établissent par leur travail des ponts entre Orient et Occident. Quand Colette Combe les a découverts, elle a "senti, dans leurs deux façons d'écrire des textes bibliques à travers l'art, un lent travail de patience".
 

Iconographie et psychanalyse 

Depuis une quinzaine d'années, Colette Combe apprend l'art de l'icône à l'Atelier Saint-Luc. Pour elle, l'icône est une école de patience et de confiance "dans le fait que quelque chose est fait couche par couche, en acceptant que les couches disparaissent dans la profondeur de l'icône". La psychanalyste explique que ce long travail de superposition donne "une profondeur, une vibration à l'ensemble".

Elle établit un parallèle avec sa discipline, où peu à peu "la transformation de l'être va devenir visible". Dans la patience associée à la confiance, le travail de l'inconscient rend visible des espaces obscurs de l'être. De même, le jeu de l'ombre et de la lumière donne sa densité esthétique et spirituelle à l'icône.

 

Emission diffusée en mars 2016

 

Invités

  • Colette Combe , psychanalyste, iconographe

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Grand Témoin donne la parole à des chrétiens célèbres pour leur engagement ou leur combat au service de l'Evangile. Cette émission met également en valeur des croyants de l'ombre, méconnus du grand public et dont le témoignage mérite d'être diffusé et transmis.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.